publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La mort subite du nourrisson : Le rôle du médecin, l’autopsie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. août 2012)

En cas de décès inexpliqué, une autopsie est assez souvent recommandée.
L'enfant pourra être amené dans un centre hospitalier spécialisé pour subir des examens poussés afin de déterminer l'origine du décès.

C'est important pour une éventuelle surveillance ultérieure des frères et soeurs.
L'autopsie pourra déterminer l'origine de la mort : il y aura des morts explicables : par exemple à cause d'une infection... mais dans d'autres cas le décès sera inexplicable, aucune cause n'aura pu être mise en évidence.

Il faut aussi rechercher des traces de sévices.

Il est important d'informer, de déculpabiliser les parents ; il faut leur expliquer l'intérêt de pratiquer une autopsie. Il faut aussi tenter d'expliquer la situation aux frères et soeurs, en présence des parents.

Eviter certains facteurs de risque


Les recommandations actuelles ont sensiblement fait baisser le nombre de morts subites du nourrisson : couchage sur le dos, pas d'oreiller ou seulement un oreiller plat synthétique, pas de plume, pas de couette, pas de drap ou couverture, utiliser les sur pyjamas ; la température de la pièce ne doit pas dépasser 18-19°.C.

Il faut aussi éliminer le tabagisme passif, c'est-à-dire que personne ne doit fumer dans les pièces où vivent les enfants et a fortiori les bébés.


publicité