publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bébé prématuré : le rôle primordial des parents : Les conseils du pédiatre

Publié par : rédaction Onmeda (17. novembre 2016)

Les conseils du docteur Georges Picherot, chef du service de pédiatrie du CHU de Nantes.

Quels conseils pourriez-vous donner aux parents d'un bébé prématuré ?

Il faut qu’ils connaissent l’importance de leur rôle. Les parents sont les premiers soignants d’un prématuré. Ils sont son premier soutien. Notamment la maman. Il est indispensable qu’elle puisse établir tout de suite, dès la naissance, un lien privilégié avec son enfant.
Autrefois, on considérait que les parents étaient une source d'infection pour le bébé prématuré. Les parents n’infectent pas leur bébé, au contraire, ils sont indispensables à la bonne vie de leur enfant. L’attachement, le lien de la mère et de l’enfant sont primordiaux pour l’enfant. Et quand les parents sont fatigués, stressés, inquiets, perturbés par une hospitalisation angoissante, ils doivent être aidés, soutenus.

Mais quand un enfant se retrouve en couveuse pendant des semaines, le contact n'est pas facile.

C’est vrai. Un bébé prématuré, c’est fragile. Jamais, le contact ne sera le même qu’avec un enfant né à terme. Certains parents se sentent démunis face à un bébé tout petit, oxygéné par des tuyaux, nourri par des sondes, dans une couveuse. C’est normal. C’est à l’équipe soignante de les impliquer, de les rassurer. Il faut apprendre à ces parents les gestes simples qui leur permettront d’être en lien avec leur enfant. Et il faut privilégier la relation affective. C’est indispensable pour l’enfant. Cela peut diminuer les séquelles. Les services de néonatalogie sont formés pour ça. Le personnel est très disponible. On sait aujourd’hui l’importance de l’affectif chez le nouveau-né. Les liens doivent pouvoir se tisser, malgré l’environnement médical indispensable.

Et pour le retour à la maison, quels conseils ?

Il faut que les parents se sentent le plus rassurés possibles. Pour cela, les réseaux d’aide sont là sur le long terme. Lorsque l’enfant rentre à la maison, sa vie doit être la plus normale possible. Si les parents sont angoissés, ils doivent pouvoir faire appel aux équipes soignantes des réseaux, à n’importe quel moment, dans n’importe quelle circonstance. Le relais se fait par l’intermédiaire du pédiatre ou du généraliste qui aura été mis au courant du dossier particulier par l’équipe soignante hospitalière. Des réunions sont organisées régulièrement aussi pour les parents qui le souhaitent. En France, les choses bougent beaucoup dans le domaine de la prématurité. D’abord la technique permet de sauver des enfants très petits. Mais aussi, justement, on connaît maintenant l’importance de l’implication des parents dès la naissance.

Sources et notes
- Le grand livre de la ma grossesse, Collège national des gynécologues obstétriciens français, Eyrolles, 2014.
- Beyssac-Fargues C., Le bébé Prématuré, Albin Michel, 2000.

Bébé prématuré : les conseils du pédiatre

Bébé prématuré : les conseils du docteur Georges Picherot, chef du service de pédiatrie du CHU de Nantes.


publicité