publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Santé de bébé : êtes-vous une maman au top ? : Les vaccins

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Chaque année, nos autorités sanitaires revoient le calendrier vaccinal. Il arrive qu'un nouveau vaccin soit recommandé (voire plusieurs). Mais il arrive aussi - plus rarement - qu'on en supprime certains. Cette mise à jour régulière des vaccins est indispensable !

Exemple : Depuis mi-2007, le BCG qui protège contre la tuberculose n'est plus obligatoire chez le nouveau-né, mais il est fortement recommandé dans certains cas : s'il existe des antécédents de tuberculose dans la famille, si un des parents provient d'un pays où la tuberculose est assez répandue (endémie), etc.

Chez le nourrisson, selon le calendrier vaccinal, certains vaccins sont obligatoires, d'autres recommandés. On a pu mettre au point des vaccins "six en un", c'est-à-dire, capables d'immuniser contre six maladies (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, Haemophilus influenzae, hépatite B). Malheureusement, le vaccin contre le pneumocoque doit faire l'objet d'une injection à part.

Depuis 2013, le calendrier de vaccination s'est simplifié et allégé pour les jeunes enfants, avec des injections à 2 mois, 4 mois, puis 11 mois. Il faut aussi désormais prévoir le vaccin contre le méningocoque C (une injection à partir de 12 mois). Aussi recommandé depuis peu : le vaccin contre la gastro-entérite virale (roatvirus), ce vaccin est pris par voie orale.

 


Pour en savoir plus, testez vos connaissances avec ce quiz sur la santé de bébé.

Souces et notes
- Calendrier vaccinal 2014, Ministère de la Santé.
- "Gastroesophageal reflux disease in infants and chlidren", Sandritter T.,Journal of Pediatric Health Care, 2003, vol. 17, 4, 198-205.
- "Conférence de consensus - prise en charge de la bronchiolite du nourrisson", Anaes, septembre 2000.
- Alimentation du nourrisson et de l'enfant en bas âge. réalisation pratique. Bocquet A. et al., Elsevier SAS, Pédiatrie au quotidien, 2003.


publicité