publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le score d'Apgar

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. mars 2014)

© Jupiterimages/Stockbyte

Dès les premiers instants de vie du nouveau-né, la sage-femme, ou le gynécologue, va évaluer, de manière clinique, l'état de santé du nourrisson. Cette évaluation se fait par ce que l'on appelle le score d'Apgar. Ce score a été mis au point en 1952 par l'anesthésiste américaine Virginia Apgar. Il permet d'estimer la vitalité de l'enfant.

Premier examen du nouveau-né


Dans la première minute qui suit la naissance, puis à 5 minutes de vie, la sage-femme ou le gynécologue effectue le score d'Apgar qui évalue l'adaptation du nouveau-né à la vie extra-utérine.

Rythme cardiaque ; respiration ; tonus musculaire ; réactivité à la stimulation et coloration du nouveau-né : chacun de ces éléments est noté de 0 à 2 selon une grille donnée.

Le score idéal est de 10/10 : l'enfant a un rythme cardiaque supérieur à 100, sa respiration est normale et efficace, ses 4 membres sont repliés sur son corps, le bébé a poussé un cri, et sa peau est de couleur rose.

Score normal : entre 7 et 10. Le score d'Apgar n'atteint pas forcément 10/10... ce n'est pas pour cela qu'il faut s'inquiéter. Le corps du nouveau-né est rose, mais les extrémités (pieds et mains) sont souvent bleues (cyanosées), car le premier cri s'est fait un peu attendre, en raison de l'encombrement des muqueuses respiratoires.

Un score de 3 à 7 indique que l'enfant a plus ou moins souffert durant l' accouchement. Des soins seront pratiqués : aspiration des mucosités, ventilation... et si nécessaire, des gestes de réanimation sont effectués, avec une prise en charge spécifique.


publicité