publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dépister une surdité chez le nouveau-né : Les signes d'alerte

Publié par : Clémentine Fitaire (30. septembre 2011)

Les parents et le médecin peuvent parfaitement passer à côté d'une surdité. Si aucun dépistage n'a été effectué à la naissance, l'entourage ignore le handicap de l'enfant.

Alors quels signes peuvent alerter d'une surdité ? Les parents constatent que l'enfant est difficile, peureux, parfois insupportable...
L'enfant souffre d'un retard, aussi bien au niveau du langage, qu'au niveau de la socialisation. L'enfant peut également avoir un retard psychomoteur avec retard de tenue de tête, retard de la position assise, et retard de la marche (une atteinte de l'oreille interne peut provoquer des troubles de l'équilibre).

Les signes qui doivent alerter :

  • L'absence de réaction d'un nourrisson aux bruits et à la voix.
  • L'arrêt du babil après six mois (jusqu'à six mois, le bébé sourd babille, comme les autres... puis, privé du plaisir de s'entendre, il s'arrête).
  • Un retard de langage et des émissions vocales incontrôlées.
  • Des troubles du comportement : agressivité, colères, isolement...

La déficience auditive de l'enfant : attention aux faux tests !

Ces enfants, on le sait, compensent leur handicap en développant leurs autres sens. C'est ainsi que certains parents, ayant un doute, vont effectuer des petits tests et vont partir sur une fausse piste.

Par exemple, faire claquer une porte : ce n'est pas au bruit que l'enfant va réagir, mais au changement de lumière. Mais il aura réagi, et les parents pourront (faussement) en déduire qu'il a entendu le claquement de la porte.

Frapper des mains : il tourne la tête en direction des mains, mais ce n'est pas au bruit qu'il réagit, mais au vent produit, etc.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Bébé ou Un médecin vous répond !


publicité