publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dépister une surdité chez le nouveau-né

Publié par : Clémentine Fitaire (30. septembre 2011)

© Jupiterimages/iStockphoto

Un nouveau-né sur mille naît, chaque année, avec un problème de surdité : 700 nourrissons par an ! Le dépistage de la surdité chez le bébé a la naissance est devenu systématique en France. Le but est d’éviter d’attendre plusieurs mois avant de découvrir le handicap de l'enfant.

La déficience auditive est le premier déficit sensoriel recensé à la naissance. Diagnostiqué à temps, il s’agit d’un handicap que l’on peut correctement prendre en charge.

La surdité se calcule en décibel (dB). A partir d’une perte de 20db, on considère que l’enfant présente une surdité légère. Cela va crescendo pour atteindre un palier de perte qui au-delà de 90db témoigne d’une surdité profonde.

Le plus souvent, la cause de la surdité est génétique. Cependant, il se peut que cela soit dû à une maladie, à la prématurité du bébé, etc.

Si les différents examens qui existent, l’examen néonatal et les tests d’audiométrie objectives, révèlent une surdité de l’enfant, il faut savoir que des solutions sont à mettre en œuvre afin que l’enfant puisse se développer le mieux possible.

Le port d’un appareil auditif, des séances de rééducation chez l’orthophoniste, et, sur le plan éducatif, des instituts adaptés existent.

Après lecture de ce dossier, vous serez mieux informés et aptes à agir face à la surdité d’un bébé.

A voir : notre vidéo sur le dépistage des maladies infantiles chez le bébé

Le test de Guthrie permet de détecter les 5 maladies congénitales principales chez le nouveau-né. De quelles maladies s’agit-il ? Pourquoi faut-il les détecter dès la naissance ? Et comment cela se passe exactement ? Nous avons demandé à un expert.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Bébé ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> L'ostéopathie pour nouveau-né
> La plagiocéphalie : le syndrome de la tête plate 

Auteur : Sylvie Charbonnier.
Consultant expert : Docteur Joëlle Troussier, ORL au CHU de Grenoble.


publicité