publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Quand le cancer fait mal : parler de sa douleur

Publié par : rédaction Onmeda (17. octobre 2016)

Vous êtes le porte-parole de votre douleur. De fait, il est très important de bien savoir en parler auprès du personnel soignant afin qu’ils puissent vous aider au mieux. Pour être le plus précis et le plus informatif possible, le mieux est de tenir un journal de bord et d’y noter les éléments essentiels que vous devrez communiquer par la suite à votre médecin.

Voici les cinq critères que vous devez noter :

  • La durée

    Depuis combien de temps avez-vous mal ? La douleur vient-elle par vague ? Si oui, combien de temps dure-t-elle avant de s’estomper ?

  • Le moment

    La douleur survient-elle davantage le matin au réveil, le soir au coucher, durant la journée ? Est-elle plus intense à un moment en particulier ?

  • L’endroit

    Où avez-vous mal ? Vous pouvez le montrer directement au personnel soignant ou si vous craignez d’oublier, pensez à réaliser un dessin sur votre journal de bord pour indiquer avec précision l’endroit où vous avez mal.

  • La sensation 

    Comment décrivez-vous votre douleur ? C’est la chose la plus difficile à expliquer alors n’hésitez pas à faire des analogies : brûlure, engourdissement, torsion, piqure, etc...

  • Les éléments déclencheurs

    Quelque chose a-t-il déclenché cette douleur ? Même si vous n’en êtes pas certain, mieux vaut le noter. Peut-être avez-vous mangé quelque chose de nouveau, bougé des meubles, fait des mouvements inhabituels, etc... Tous ces éléments sont essentiels.

En plus de ces critères, vous devez également évaluer l’intensité de votre douleur. Le personnel soignant demande généralement au patient d’autoévaluer sa douleur sur une échelle de 0 à 10, zéro étant une douleur inexistante et dix la douleur la plus intense que l’on puisse imaginer.

Purement théorique, cet exercice est parfois difficile à réaliser. Pour vous aider, n’hésitez pas à comparer la douleur que vous ressentez ou que vous avez ressentie avec celle à laquelle vous avez été confronté par le passé. Ce peut-être un accouchement, une chute, etc...


publicité