publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'opération des seins... réussie ! : Le témoignage de Sabrina

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. août 2011)

Sabrina, 35 ans, a été opérée. Elle trouvait ses seins bien trop petits. Elle nous livre son témoignage...

Quel était votre problème ?
Depuis l’ adolescence, je souffrais d’une trop petite poitrine. J’étais toujours limitée à un 85 B et vraiment, ça me posait problème. J’ai longtemps hésité. J’avais peur de passer entre les mains d’un chirurgien mais j’avais vraiment des complexes, vous savez, au moment de choisir un maillot de bain... c’est bête, mais à chaque fois, c’était un cauchemar ! Impossible de trouver le haut et le bas correspondant. Non pas que je rêvais d’une poitrine à la Pamela Anderson... mais quand même. J’avais l’impression de ne pas être une vraie femme. Je voulais avoir des allures de Mamma... Alors, pendant des années j’ai essayé de jouer avec ça. Je m’achetais des soutiens-gorge pigeonnants. Mais ça ne pigeonnait pas grand chose. J’ai tout fait, j’ai mis du coton ou des chaussettes, pour rembourrer mes soutiens-gorge. Bref, au bout de toutes ces années, j’en ai eu marre et je suis allée voir un chirurgien.

Êtes-vous contente de l'opération ?
Ça a changé ma vie. Dès que je me suis réveillée, à la clinique, j’ai eu l’impression que c’était magique. Bien sûr, au début, c’était un peu bizarre, les hématomes, l’inflammation, tout ça. Mais il y avait du volume. Tout de suite. Je n’arrêtais pas de pleurer, en regardant ça. J’avais enfin l’impression d’être une vraie femme. Il n’y a aucune démarcation. Rien. On ne voit pas que ce sont des prothèses.

Comment avez vous choisi la taille de l'implant ?
On en a beaucoup parlé avec mon chirurgien avant l’opération. Moi, en fait, j’avais très envie d’une très grosse poitrine. J’en voulais plus. Mais le chirurgien m’a conseillé de ne pas trop augmenter d’un coup. Il fallait que ça aille avec ma morphologie. Je ne suis pas très grande, 1, 60m. Je ne suis pas très grosse. C’est vrai, ça aurait fait bizarre. On a opté pour 200 cc. C’est déjà pas mal ! Et après, je peux vous dire que c’est avec un grand sourire que j’ai donné mes petits soutiens-gorge à ma nièce de 12 ans !

Vous souhaitez réagir, donner votre témoignage... rendez-vous sur notre forum.

<b>Sources et notes :</b>
> « Chirurgie esthétique : ce que je dois vous dire », Dr Patrick Baraf, Plon, 2008.
> Avis d’experts sur les lymphomes anaplasiques à grandes cellules associés à un implant mammaire, Institut National du cancer, mars 2014.


publicité