publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'opération des seins... réussie ! : Les prothèses

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. août 2011)

Pendant des années, du début des années 90 à 2006, la silicone a été interdite. On lui imputait toutes sortes de pathologies. Pendant des années, c’est le sérum physiologique qui a été employé dans les prothèses mammaires. Avec plusieurs problèmes : les prothèses pouvaient se vider et il fallait alors réopérer. Les prothèses pouvaient produire un effet « matelas à eau » : avec bruits d’ eau, au cours des mouvements et toucher désagréable. Aujourd’hui, on sait que la silicone ne présente pas d’effets secondaires et n’entraîne pas de pathologies. Les prothèses sont donc, toutes ou presque, en silicone.

De véritables crash-tests sont effectués par les fabricants pour vérifier la solidité des poches. Même si un accident peut toujours arriver, il est tellement rare qu’on peut considérer le risque comme négligeable. Aujourd’hui, les prothèses sont garanties à vie. Attention, seulement les prothèses ! Il se peut que la poitrine s’affaisse à nouveau et qu’il faille réopérer.

Mammographie autorisée

Si on a des prothèses aux seins, on peut, et même on doit effectuer un dépistage mammographique (radiographie des seins) régulier généralement à partir de 40-50 ans.

Notre conseil :
> Quelques cas de rupture de prothèse au cours de mammographies ont été signalés. Prévenez donc impérativement votre radiologue avant tout examen.

Par ailleurs, on peut allaiter lorsque l'on est porteuse d'une prothèse mammaire

Durée de vie et coût

Votre nouvelle poitrine aura une "durée de vie" différente en fonction de votre mode de vie. Si vous êtes enceinte après la pose, ou si vous fumez, ou si vous prenez ou perdez du poids, le résultat de l'opération risque de "s'altérer" plus vite. On estime généralement qu’une nouvelle intervention est possible ou souhaitable 10 à 15 ans après.

Une opération de la poitrine vous coûtera entre 3.000 et 4.000 euros, la réduction mammaire pouvant être prise en charge par la sécurité sociale.

Le chirurgien doit vous remettre un devis détaillé avant l’opération et un délai de 15 jours minimum est obligatoire avant de vous décider.

Notre conseil :
> Pour vous assurer de la qualification du chirurgien, consultez le site de l’Ordre national des médecins qui comprend un annuaire.

> Lisez aussi notre dossier : Éviter les ratés de la chirurgie esthétique


publicité