publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La chirurgie du nez : l’opération

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

L'opération de la chirurgie du nez se fait soit sous anesthésie générale soit avec une anesthésie locale + neuroleptanalgésie (tranquillisants administrés par injection). Elle dure 1 heure au minimum.

Après avoir pratiqué de courtes incisions dans chaque narine, le chirurgien peut modifier les cartilages qui forment la pointe du nez afin de la relever, la reculer, l'avancer. Il peut aussi ôter une bosse qui déforme le profil nasal, corriger des déviations de la cloison nasale ou encore modifier la partie supérieure osseuse (à la jonction du front et du nez) pour la rendre plus fine par exemple.

Grâce à l'opération on peut aussi rehausser l'arête de nez, grâce à un implant synthétique. Ce type d'intervention peut être pratiqué chez des personnes qui ont eu le nez casser et qui souhaitent "occidentaliser" leur nez. Ensuite, un plâtre est mis en place.

C'est une intervention en principe non douloureuse. Des douleurs anormales doivent conduire à reconsulter son chirurgien, elles peuvent indiquer une infection. Parfois, il est inutile d'être hospitalisé. On entre le matin à jeun, et on repart le soir même. Dans d'autres cas l' hospitalisation dure de 24 à 48 heures.

Les suites opératoires


Un plâtre est maintenu 8 à 10 jours afin que le nez conserve sa nouvelle forme. Un oedème et des ecchymoses apparaissent souvent sur l'ensemble du visage, et en particulier sur les paupières inférieures, ils se résorbent en une dizaine de jours. Le plâtre enlevé, un léger oedème persiste au niveau de la racine du nez, mais les premiers résultats sont visibles. Le nez reste fragile pendant 1 mois environ, aussi toute activité sportive est à éviter durant cette période.

Le résultat définitif est obtenu environ un an après l'intervention, période durant laquelle le nez, et notamment la pointe, continue de s'affiner.

Les incisions étant pratiquées à l'intérieur des narines, les cicatrices sont invisibles. Dans certains cas cependant, une courte incision est pratiquée au dessus de l'angle, entre le nez et la lèvre supérieure, une cicatrice discrète restera.

Le coût de l'intervention

Sauf en cas de déviation de la cloison ou de séquelles post-traumatiques, l'intervention n'est pas prise en charge par la sécurité sociale quand l'opération est uniquement à visée esthétique. Comptez entre 2500 et 4500 euros, selon l'importance de l'intervention et le chirurgien. Un devis doit être remis au patient avant l'opération. Et un minimum de quinze jours de réflexion est obligatoire avant de prévoir l'opération.

Nos conseils


Avant toute décision, vérifiez auprès de l'Ordre national des médecins le statut de votre chirurgien.

Le premier moyen le plus sûr pour vous assurer que vous vous adressez au bon chirurgien est de "faire marcher" le bouche à oreille.

N'hésitez pas non plus à contacter plusieurs chirurgiens.

> Pour en savoir plus, lisez nos dossiers :
> Eviter les ratés de la chirurgie esthétique.
> Chirurgie réparatrice, esthétique : c'est remboursé ?
> Tout savoir sur la chirurgie esthétique du nez.

Sources et notes :
> Recommandation de SFORL, recommandation pour la pratique clinique "Rhinoplastie esthétique et fonctionnelle". Société française d'ORL et de chirurgie de la face et du cou. Société française de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale. 2006.
> Rey P., La revue de la chirurgie esthétique de langue française, vol. 27, 112; 3-11, 2003.


publicité