publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La chirurgie esthétique

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

© Jupiterimages/Digital Vision

Recourir à la chirurgie esthétique doit être une décision mûrement réfléchie ; analyser ses motivations, ne pas agir sous la pression, avoir des objectifs réalistes afin d'éviter toute déception à l'arrivée sont quelques règles à respecter. Une première consultation avec un médecin vous permettra de réfléchir de manière plus objective au bien-fondé de votre demande.

Choisir son chirurgien

Le Conseil national de l'ordre des médecins ou les Conseils de l'ordre départementaux sont les seuls habilités à communiquer la liste des chirurgiens titulaires de la qualification en chirurgie plastique, reconstructrice ou esthétique. Fiez-vous également au bouche à oreille ; les bons chirurgiens acquièrent rapidement une excellente réputation.

Un acte chirurgical à part entière

Comme tout acte chirurgical, une intervention de chirurgie esthétique ne se fait pas à la légère. Risques anesthésiques, risques chirurgicaux, douleur, cicatrices sont autant de paramètres à prendre en compte avant toute décision.

Les seins

> Augmenter le volume
Une prothèse est placée dans chaque sein, devant ou derrière le muscle. Cette prothèse est constituée d'une enveloppe de silicone solide. L'opération dure environ 2 heures, sous anesthésie générale ; l' hospitalisation de 24 à 48 heures. La cicatrice sera généralement dans le creux axillaire (sous le bras). Cette opération peut être couplée à une opération pour ptôse (chute des seins).

> Remonter la poitrine
Dans ce cas, une cicatrice sur les seins est inévitable. Car trois incisions sont nécessaires au cours de l'intervention sur chaque sein. Souvent cette intervention est associée à la mise en place de prothèses, en cas de seins très petits.

> Diminuer le volume
Le chirurgien ôte l'excédent de graisse et de peau, puis remodèle le sein autour de la glande mammaire. L'intervention dure 2 heures, sous anesthésie générale ; l'hospitalisation de 24 à 48 heures.
Les cicatrices sont placées autour de l'aréole et sur la partie inférieure du sein ; plus ou moins visibles selon l'élasticité de la peau et le volume enlevé. Comme précédemment, elles sont inévitables.
Dans certains cas, cette intervention peut être prise en charge par la Sécurité sociale.
A lire notre dossier : Chirurgie des seins... réussie !.

A voir aussi notre vidéo sur l'augmentation mammaire :

Chirurgie esthétique


publicité