publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tout savoir sur la liposuccion : Tout sur l'opération

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. août 2011)

Comment ça se passe avant l'opération ?

Depuis la loi Kouchner en 2005, seuls les chirurgiens plasticiens peuvent pratiquer cette intervention.

Un bilan pré-opératoire doit impérativement être effectué, comprenant une consultation avec un anesthésiste. La liposuccion est en effet contre-indiquée dans certains cas : les grands obèses, les femmes qui fument et prennent la pilule, en raison des risques non négligeables de phlébite ou d’ embolie pulmonaire.

Le chirurgien devra analyser votre "cas" avec attention. L’opération n’est pas conseillée si votre peau manque d’élasticité. Dans cette éventualité, il faut envisager un complément, à la liposuccion, comme un lifting, ou choisir de ne pas intervenir. Votre praticien vous fera une ordonnance d’un panthy que vous devrez essayer dans le magasin d’équipement médical ou d’orthopédie pour vérifier qu’il est bien à votre taille. Il sera utilisé juste après l’opération.

Voir aussi la vidéo :

Liposuccion: vidéo

Pendant l'opération

L’opération consiste à enlever la graisse par aspiration. Pour cela on utilise des petites canules (sortes de grosses aiguilles souples) de trois à quatre millimètres de diamètre, perforées à leur extrémité, qui sont glissées sous la peau. Les canules employées maintenant sont très fines, ce qui empêche de retirer de trop gros volumes de graisse et ce qui minimise les irrégularités après l’intervention. Les incisions se font, le plus souvent, dans un pli cutané naturel. Ainsi les cicatrices sont très petites, peu visibles et s’estompent avec le temps.

En début d’intervention, la graisse est "gonflée" avec un cocktail à base de sérum physiologique et d’un vaso-constricteur qui évitera les saignements.

La liposuccion ne nécessite en principe pas d’ hospitalisation (on entre le matin, on sort le soir). Elle peut être pratiquée soit sous anesthésie locale (quand la zone à traiter est petite et bien localisée), soit, le plus souvent, sous anesthésie générale (lorsque la liposuccion est plus importante ou qu’il y a plusieurs zones à traiter), parfois avec une péridurale.

Le panthy est mis en place juste après l'intervention, pendant que vous êtes encore sur la table d’opération. Il tiendra le rôle de pansement compressif et diminuera l’œdème post-opératoire. C’est sous le panthy que la peau se rétractera et prendra sa nouvelle forme.

Suites opératoires

Non seulement vous pourrez marcher dès le lendemain, mais vous devrez marcher et bouger pour éviter les risques de phlébite. Un traitement anticoagulant préventif pourra être prescrit. Mais vous devrez aussi vous reposer. Les chirurgiens conseillent cinq jours de repos absolu. Il n’est donc pas question de reprendre le travail avant huit jours, dans le cas de liposuccion importante.

Le premier contrôle a lieu huit jours après l’intervention. Les fils tomberont seuls ou vous seront retirés dans les deux semaines qui suivent l’opération. Vous devrez garder le panthy, jour et nuit, pendant un mois (une ouverture est prévue pour les besoins urgents).

Les bleus (ecchymoses) disparaissent au bout de deux à trois semaines, mais le gonflement (œdème) disparaît à 80 % en un mois et demi.

Attention :
> Les résultats ne sont donc pas visibles avant plusieurs mois (trois à quatre mois). Il peut arriver un moment de déprime durant cette attente...

> Tous les sports violents comme le tennis ou l’ équitation, ainsi qu’une forte exposition au soleil, doivent être évités pendant au moins un mois.


publicité