publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le lifting : Le lifting partiel

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. mai 2014)

Il est destiné à traiter une seule région du visage ; il peut être effectué seul, ou en complément d'une autre intervention.

> Le lifting temporal consiste à remonter la partie externe des sourcils et à atténuer les pattes d'oies. Sous anesthésie générale ou neuroptanalgésie, une incision de 3 à 5 cm est pratiquée sur les tempes ; le muscle temporal et la peau sont décollés, puis retendus. Au final, un regard plus ouvert, rajeuni. La cicatrice est invisible, car située dans les cheveux.

> Le lifting frontal permet d'atténuer les rides du front, horizontales et verticales (rides du lion), ainsi que de remonter les sourcils et les paupières. Plusieurs techniques existent ; la plus ancienne consiste à pratiquer une incision dans le cuir chevelu, d'une oreille à l'autre ; la nouvelle technique, l' endoscopie (une fibre optique est introduite dans de minuscules incisions et guide le plasticien) permet de laisser des cicatrices très minimes.

Un lifting plus ou moins profond

En fonction de l'objectif visé, le lifting peut être plus ou moins profond, sous-cutané ; ou sous musculaire. Le mask-lift propose quant à lui, un décollement assez profond. L'ensemble des muscles et de la peau est remonté vers le haut, sous anesthésie générale. Cette intervention est particulièrement indiqué pour les visages aux traits tombants, à l'apparence triste.


publicité