publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pour un lifting réussi ! : Un lifting, c'est quoi ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. août 2010)

Il n’existe pas un, mais des centaines de liftings différents. Le terme général désigne toutes les opérations visant à corriger l’affaissement de la peau et des tissus.

C’est malheureusement l’un des effets du temps et de la force de gravité ; avec l’âge, l’ovale du visage se déforme, les pommettes s’affaissent et les sillons naso-géniens se creusent. Et cela ne concerne pas que la peau. Les muscles aussi sont modifiés.

Le chirurgie pour rajeunir le visage va donc intervenir sur la totalité du visage, ou juste sur une partie.

Différents types de lifting

Il existe trois grands types de lifting :

> Le lifting frontal : Il concerne le haut du visage, les grosses rides du front et l’affaissement de la ligne des sourcils. Pour vous donner une idée de son effet, placez vos mains à plat sur votre front et tirez légèrement en arrière. Le lifting frontal aura pour effet de redonner un regard plus gai et moins sévère en atténuant, entre autres la ride du lion, entre les sourcils. Cela dit, le Botox® est un bon concurrent du lifting frontal. Il permet d’obtenir quasiment les mêmes effets sans passer par le bistouri.

> Le lifting temporal : appelé aussi le lifting "mannequin" ou mini-lift. Il est très demandé par les femmes qui rêvent de pommettes hautes et d’yeux en amandes. Il a pour but de remonter l’extrémité des sourcils et d’atténuer les rides de la patte d’oie. Attention ! Il ne faut pas rêver : même en passant par un lifting temporal, le meilleur chirurgien ne pourra pas vous donner l’effet naturel des beaux mannequins d’Europe de l’est, avec leurs pommettes saillantes et leurs yeux en amande !

> Le lifting cervico-facial : Il traite l’affaissement du cou, les bajoues, les sillons d’amertume, les sillons naso-géniens et la chute des joues. En fait, toute la partie moyenne et basse du visage. Le lifting, c’est lui !

A lire aussi :
Tout savoir sur le Botox.
Effacer les rides grâce à l'acide hyaluronique.

Différentes techniques de lifting

Les liftings se différencient aussi selon leur profondeur.

Prenons l’image d’un lit. On a le drap, la couverture et le dessus de lit. On a également l’alèse, le matelas et le sommier. Quand on veut refaire son lit, on tire bien sur toutes les parties. Si l’on remet bien le couvre-lit, sans tirer correctement, le drap du dessous, le lit sera vite défait.

Il en est de même pour un lifting. Certains chirurgiens, ne vont tirer que la peau, sans toucher le muscle. Cela aura un effet rajeunissant, mais de plus courte durée. A l’inverse, si le chirurgien s’en prend au sommier, à la structure osseuse du visage, il ne s’agira plus d’un lifting, mais d’une modification profonde de la physionomie. Vous n’aurez plus le même visage.

Pour résumer :

> Le lifting sous-cutané : ne traite que la peau. Il est plutôt recommandé pour la patiente âgée qui a un réel problème d’excès de peau. Il faut le plus souvent y associer une intervention au niveau musculaire.

> Le lifting sous-musculaire : Il permet de retendre la couche musculaire et la peau. Votre personnalité sera respectée, il faut en parler avec votre chirurgien. On vous reconnaîtra dans la rue et vous vous reconnaîtrez dans le miroir. Avec 10 à 15 ans de moins !

> Le mask-lift : Il agit au niveau de l’os et entraîne une modification de la physionomie. Il s’agit d’un lifting dit "d’embellissement". Attention ! Le but recherché n’est plus alors le rajeunissement seul.


publicité