publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération de l'hallux valgus : Description de l'intervention

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. décembre 2014)

La chirurgie de l'hallux valgus a très longtemps souffert d'une très mauvaise réputation. Et à juste titre ! Les techniques n'étaient pas au point et les suites opératoires souvent très douloureuses.

Certains chirurgiens utilisent la même technique opératoire pour tous les patients. Alors que la technique opératoire doit dépendre de la forme particulière de l'hallux valgus de chacun.

Un exemple pour faire peur ? L'hypercorrection de la déformation. Parfois, on passait d'un hallux valgus, c'est-à-dire un orteil en dehors, à un hallux varus, c'est-à-dire un orteil en dedans, tellement en dedans qu'il était impossible de trouver la moindre chaussure pour se chausser, à moins d'utiliser la boîte !

Tout cela, toutes ces histoires d'horreur d'hallux valgus appartiennent heureusement au passé. Aujourd'hui, même s'il existe de nombreuses techniques opératoires, elles sont beaucoup moins douloureuses qu'avant et surtout infiniment plus efficaces.

Dans la plupart des cas, l'opération de l'hallux valgus se fait « à ciel ouvert », c'est-à-dire avec une incision de quelques centimètres. L' os (métatarse ou phalange) est ré-orienté dans le bon sens. Pour cela, le chirurgien peut être amené à le scier ou à le limer, mais maintenant dans un certain nombre de cas, les coupes osseuses peuvent se faire à travers de brèves incisions (mouchetures) effectuées avec de petits appareils, dans le style de ceux qu'utilisent les dentistes. On parle d'intervention percutanée et elle peut être faite en ambulatoire (entrée à l'hôpital le matin et sortie le soir).


publicité