publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération de l'incontinence urinaire : Quand la chirurgie est-elle indiquée ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. juin 2013)

Une opération pour traiter une incontinence urinaire est envisagée quand tous les moyens médicaux ont échoué - médicaments, comme rééducation – et quand ces problèmes urinaires ont des conséquences réelles sur la qualité de vie des patients.

En quoi consiste l'opération ?


Pour celles et seulement celles qui présentent une incontinence urinaire d'effort (c'est-à-dire une faiblesse du support urétral), est proposée une opération avec la mise en place de bandelettes de soutien par voie vaginale.

Cette technique opératoire qui existe depuis une vingtaine d'années, a de très bons résultats. L'intervention sous anesthésie régionale ou générale, s'effectue en moins d'une heure.

Il faut généralement compter sur un séjour à l'hôpital ou en clinique de un à trois jours environ (en dehors d'éventuelles complications).

Les suites opératoires


Après une opération de l'incontinence urinaire, vous pourrez ressentir une douleur, toutefois minime à modérée. Des médicaments analgésiques vous seront prescrits au besoin. Les mouvements brusques sont proscrits. La durée de convalescence est d'une à deux semaines.

Evitez le sport et les activités physiques pendant 4 à 6 semaines, le temps que la bandelette se soude au tissu pelvien. Toutefois, la marche est permise. La reprise des activités sexuelles peut se faire six semaines après la chirurgie, afin de permettre à l'incision vaginale de cicatriser.


publicité