publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération de la cataracte : deux types d'implants

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. mars 2014)

Le choix de l'implant s'effectue avant l'opération avec le chirurgien, en fonction des habitudes et des besoins de chaque patient (lecture, télévision, conduite...) :

> Les lentilles monofocales classiques : Elles nécessitent de choisir entre une correction sans lunettes de loin ou de près.

> Les implants multifocaux : De plus en plus utilisés, ils permettent de corriger la vision de loin comme de près, que le patient soit myope ou hypermétrope. L'efficacité de cette technique reste toutefois imparfaite. Certains patients se plaignent en effet les premiers mois de percevoir des reflets pendant la nuit.

D'une manière générale, il est impossible de prévoir une correction parfaite et donc d'assurer au patient qu'il pourra se passer de lunettes. En outre, ces implants sont incompatibles avec certaines pathologies (dégénérescence maculaire liée à l'âge, glaucome, maladie rétinienne, astigmatisme important).

Suites opératoires et éventuelles complications

Même si l'opération de la cataracte est aujourd'hui bien maîtrisée, elle comporte un risque. Le plus fréquent (moins de 2 % des cas) est, pendant l'intervention, la rupture de la capsule du cristallin. Il faut alors effectuer une opération complémentaire.

Les complications post-opératoires sévères sont rares, voire exceptionnelles. Elles consistent essentiellement en un risque d'infection (1 cas pour 1000) ou de décollement de rétine (1 cas sur 100).

La difficulté la plus courante est l'opacification de la capsule. Elle concerne 1 cas sur 4 et se produit dans les années qui suivent l'opération. Cette "cataracte secondaire", responsable d'une nouvelle baisse de la vision, oblige alors à rouvrir la capsule du cristallin par laser. L'intervention s'effectue en cinq minutes au cabinet de son ophtalmologue.

Dans 95 % des cas, le patient ne souffre pas de l'oeil opéré. La vision s'améliore en quelques heures, voire en quelques jours. Les soins locaux se réduisent à un traitement par collyre pendant quelques semaines et le cas échéant à un changement de lunettes.
Une visite de contrôle sera effectuée chez le chirurgien le lendemain de l'opération puis 15 jours plus tard.



publicité