publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération de la presbytie : la chirurgie multifocale au laser

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Le principe du traitement au laser est de modifier les rayons de courbure de la cornée (la surface antérieure de l'oeil). En quelque sorte, le chirurgien va « sculpter » la cornée, pour la bomber en cas d'hypermétropie ou l'aplatir en cas de myopie.

À l'état naturel, la cornée est monofocale et c'est le cristallin qui joue le rôle d'autofocus. Pour compenser le défaut d'accommodation du cristallin lié à la presbytie, la cornée va donc être modifiée pour obtenir plusieurs rayons de courbure qui correspondent à plusieurs distances focales. Le centre de la cornée est la zone destinée à la vision de près, c'est donc cette zone qui sera corrigée en cas de presbytie. La zone périphérique de la cornée permettra la vision de loin.

Le résultat obtenu sera le même qu'avec des verres progressifs. Pour cela, les deux yeux ne seront pas traités de la même manière. Un oeil va privilégier la vision de loin. Et l'autre, la vision de près.
Attention : Cette technique d'opération de la cornée par laser n'est pas définitive. Cela se comprend. Le chirurgien ne peut intervenir que sur de toutes petites surfaces. Et cela régresse avec le temps. De plus le cristallin continue à évoluer, et la vue continue à se modifier. Il faut donc effectuer des retouches régulières, tous les 5 à 7 ans, en moyenne.

Comment se passe l'opération au laser ?

La technique laser la plus pratiquée pour opérer une presbytie est celle du Lasik. Elle est rapide : l'intervention dure moins d'une demi-heure. Elle est indolore : un petit collyre anesthésiant est appliqué avant l'intervention. Elle permet une récupération rapide de sa vue, en moins de 24 heures. Les résultats sont très satisfaisants, pour plus de 90% de nos activités, on n'aura plus besoin de lunettes.

En clair, après un bilan ophtalmologique complet, rendez-vous est pris au cabinet de l'ophtalmo, ou dans une clinique spécialisée. Pas d'anesthésie, pas de traitement préparatoire. Une demi-heure après l'intervention, on peut rentrer chez soi. Lors de l'opération, le chirurgien visionne de manière très précise l'intérieur de l'oeil, sur son écran informatique. Tout cela est bien rodé et parfaitement indolore pour le patient. Au pire, on souffrira d'un léger larmoiement ou une sensation de grain de sable dans l'oeil pendant quelques heures.

Attention : si on portait des lentilles, il ne faut pas les porter durant quelques jours avant l'intervention. Attention également au shampoing dans l'oeil et à la piscine, dans les jours qui suivent l'opération.

Les contre-indications de la technique laser

Il existe en effet, certaines contre-indications à l'intervention par laser :
Les maladies auto-immunes, certaines pathologies de la cornée comme le kératocône, la kératite, l'herpès récent de la cornée. Certaines pathologies de la rétine peuvent contre-indiquer l'intervention au laser, comme les rétinopathies ou l'amblyopie profonde d'un oeil.

Attention : si certaines maladies surviennent après l'intervention, comme une cataracte, un glaucome ou une maladie de la rétine, ces pathologies pourront être traitées dans les mêmes conditions que si l'oeil n'avait pas été opéré. Il suffit de bien préciser à son ophtalmologiste que l'on a été opéré de la presbytie.



publicité