publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération de la presbytie : Les implants multifocaux

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

L'utilisation d'implants multifocaux pour l'opération de la presbytie la grande révolution dans les traitements chirurgicaux de l'oeil. Puisque c'est le cristallin qui fait défaut dans la presbytie... on remplace le cristallin. Tout simplement. Ce cristallin vieillissant va être remplacé par un cristallin artificiel ou implant, comme dans le cas de l'intervention de la cataracte (quand le cristallin s'opacifie). Il s'agit d'une petite lentille en plastique, le plus souvent molle, qui permet de corriger un défaut visuel associé à la presbytie. Il existe des implants monofocaux pour corriger sans lunettes, la vision de loin ou de près, et des implants multifocaux pour corriger simultanément vision de loin et vision de près.

Il en existe également pour corriger une mauvaise vision de nuit, ou pour corriger les astigmatismes. Cette technique par implants est particulièrement recommandée, pour les plus de 60 ans, ou tous ceux dont les troubles visuels associés sont importants.

Le choix de l'implant dépendra du trouble de vision associé, s'il y en a un. Pour les myopes, un oeil sera corrigé en vision de loin et l'autre en vision de près. Pour les astigmates, le nouveau cristallin sera programmé pour corriger l'astigmatisme. Pour les hypermétropes et les autres, il s'agira d'implants multifocaux : des lentilles qui permettent d'alterner vision de loin et vision de près. Les deux informations sont envoyées au cerveau et, au bout d'un à trois mois, le cerveau « fait le tri » et finit par neutraliser l'information non utilisée, en fonction de l'activité.

Comment ça passe l'opération par les implants ?

Un bilan pré-opératoire est évidemment nécessaire pour éliminer toute contre-indication. L'oeil doit être sain pour être opéré.

L'intervention devra se dérouler dans un bloc opératoire. Mais elle ne nécessite qu'une anesthésie locale (un collyre anesthésiant). Aucune prémédication n'est nécessaire.

L'intervention est absolument comparable à celle de la cataracte. Le cristallin est enlevé, au travers d'une micro-incision (1,8 mm). L'implant est introduit par la même ouverture. L'opération ne dure qu'un petit quart d'heure. On ne reste en clinique que deux ou trois heures. Cependant, les deux yeux ne sont pas opérés le même jour. Ils seront traités à une semaine d'intervalle, ce qui permet de vérifier qu'il n'y a pas de complications, notamment de complications infectieuses. Des contrôles post-opératoires seront nécessaires, le lendemain, un mois, puis tous les deux à trois ans, maximum.

Attention : Les implants sont définitifs. Pas besoin de réopérer, mais au bout de deux ans en moyenne il faudra réaliser un Laser YAG pour rouvrir la capsule du cristallin qui se réopacifie systématiquement.

Combien ça coûte ?

Avant de se faire opérer de la pesbytie, il est important de se poser la question sur la prix et savoir combien elle coûte. Les techniques opératoires de la presbytie sont relativement récentes, et on ignore bien souvent qu'elles existent. Pour les personnes intéressées, il est donc important d'en parler avec son ophtalmologiste dès que les troubles visuels liés à la presbytie apparaissent.

Ces opérations ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale, et elles ont un coût non négligeable. Une intervention par laser coûte environ 2 500 euros pour les deux yeux. Si on a une bonne mutuelle ou une assurance complémentaire, on peut se faire rembourser 1 000 euros. Et si on a une très bonne mutuelle, elle pourra couvrir la totalité des frais...

Les implants ne sont pas pris en charge non plus, sauf dans le cas d'une cataracte associée. Il en coûtera 2 500 à 3 000 euros pour les deux yeux.

Voir aussi cette vidéo sur la presbytie :

Presbytie: vidéo

 



publicité