publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération du cancer de la prostate

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. décembre 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

L'opération du cancer de la prostate consiste à enlever l'ensemble de la prostate qui enferme la tumeur. En fonction de la tumeur (sa taille, ses spécificités), de l'état de santé du patient et de son âge, une intervention chirurgicale peut être proposée.

Elle constitue une des meilleures solutions en terme de guérison. L'opération est plus souvent proposée à des patients en bon état de santé générale, encore assez jeunes, et pour un cancer localisé à l'intérieur de la prostate.

Il faut cependant savoir que cette intervention n'est pas sans risque, et un certain nombre d'hommes opérés connaissent après l'intervention des problèmes d'érection, d'incontinence... Si bien qu'aujourd'hui, les médecins urologues évaluent davantage le rapport bénéfice/risque de cette intervention, sachant qu'elle n'est pas forcément indiquée pour certains de ces cancers qui sont à évolution longue. Désormais les indications chirurgicales sont plus ciblées, et leur nombre a baissé de façon importante : passant de 27 000 en 2007, à 18 000 en 2014. Les patients non opérés bénéficient bien sûr d'autres traitements.

Par ailleurs, aujourd'hui, nous en savons plus sur l'évolution des cancers de la prostate qui peut varier. Une opération chirurgicale est proposée pour une tumeur qui se montre agressive, si la tumeur est localisée à la prostate, et si la personne est plutôt jeune. D'autres fois, on préfère attendre, surveiller, proposer d'autres solutions thérapeutiques.

Avant l'intervention


Il n'y a rien de particulier à faire, hormis la classique consultation d'anesthésie obligatoire avant toute opération nécessitant une anesthésie générale. Le chirurgien avertira des éventuels effets indésirables liés à l'intervention comme la perte des érections, des problèmes urinaires... Dans certains services hospitaliers, on préconise avant l'intervention quelques séances de rééducation urologique pour prévenir au mieux d'éventuels problèmes d'incontinence post-opératoires.

Ce qu'il faut savoir sur l'opération


La tumeur se développe surtout sur la périphérie de la prostate. Le chirurgien enlève l'ensemble de la prostate en respectant le plus possible les organes avoisinants, en particulier le sphincter. Dans la mesure du possible, le chirurgien tente de préserver les éléments indispensables à l'érection : les bandelettes neuro-vasculaires sauf si les caractéristiques de la tumeur empêchent de les conserver. Il prélève généralement quelques ganglions qui seront ensuite analysés en laboratoire pour savoir s'ils contiennent des cellules cancéreuses.

Différents types d'intervention sont généralement possibles :
> De manière classique : C'est-à-dire avec une incision de quelques centimètres le plus souvent verticale au bas du ventre. L'opération dure environ 2 heures.

> Par coelioscopie : Le chirurgien effectue plusieurs orifices dans le bas ventre pour faire passer une mini-caméra et de fins instruments. Par cette technique, l'intervention est un peu plus longue, mais le patient récupère généralement plus vite.

Une nouvelle technique opératoire coelioscopique par robots est de plus en plus proposée. Le chirurgien intervient "à distance" par l'intermédiaire de "bras articulés". Depuis quelques années, beaucoup plus d'urologues choisissent la voie coelioscopique avec un robot. Cette dernière avancée technologique permet de mieux voir les plans de dissections et permettent de diminuer les risques de problèmes urinaires, mais aussi de troubles de l'érection

Par qui et où se faire opérer ?
C'est un urologue expérimenté en cancérologie qui opère. D'après un décret de mars 2007, en France, seuls certains centres de soins auront le droit de prendre en charge des patients souffrant de cancer. Ce dispositif d'autorisation (mis en place entre 2009 et 2011) dépend des équipements, de l'expérience des soignants en cancérologie... Il devrait permettre une bonne garantie de soins pour tous.


publicité