publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération du cancer du colon, colostomie : les problèmes liés à l’opération

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Comme pour toute intervention chirurgicale, une complication, des problèmes peuventt survenir. Dans quelques rares cas (entre 2 et 6 %), des problèmes sur les sutures digestives surviennent et l'étanchéité du gros instestion n'est plus assurée, avec des problèmes de "fuites", d'infections. Le patient risque d'avoir le transit bloqué avec des ballonnements, voire des vomissements. Dans ce cas, il faut envisager une nouvelle intervention et peut-être la pose d'un "anus artificiel" (lire plus loin).

Juste après, le transit est, en général, suspendu quelques heures (48 heures maximum sous coelioscopie). Si le chirurgien est obligé d'effectuer une opération avec une incision de quelques centimètres, cela peut prendre quelques jours. L'émission de gaz est le signe que tout revient dans l'ordre, que le transit est en train de reprendre, et que l'intestin fonctionne à nouveau normalement.

Si le chirurgien a enlevé une partie du côlon droit, le patient risque d'avoir un problème de selles liquides et fréquentes pendant quelques mois. Pour deux raisons : le clapet entre l'intestin grêle et le côlon qui avait un effet régulateur sur les selles a été supprimé. Et la réabsorption de l'eau par le côlon droit, ne peut plus se faire.

Si la tumeur est placée sur le rectum, le côlon sera raccordé à l'anus. Les selles seront fractionnées, légères et fréquentes dans la journée (5 à 6 fois) car l'effet réservoir du rectum n'est plus assuré. Ce souci va normalement s'améliorer avec le temps. Le côlon va progressivement faire office de réservoir et augmenter de volume.

Si l'opération porte sur le côlon gauche ou transverse, le transit n'est pas modifié.

Si tout se passe comme prévu sous coelioscopie, le patient sort généralement 4 jours après l'intervention. Si l'opération n'a pas pu se faire par coelioscopie, nécessitant une intervention classique, il faut compter 8 à 10 jours d'hospitalisation.


publicité