publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Opération du ligament croisé antérieur du genou

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. février 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

C'est l'accident classique à ski ou au foot : le pied reste fixé au sol, retenu par la fixation du ski, ou par les crampons de la chaussure, et le corps est basculé sur le côté provoquant une torsion latérale du genou. On entend un grand « crac ».

On ressent une violente douleur. Et c'est probablement le ligament croisé antérieur qui s'est rompu. Si c'est le cas, une opération sera sans doute nécessaire. Comment cela se passe, quelles sont les suites opératoires ?

Le ligament croisé antérieur du genou : c'est quoi ?


D'abord, ne pas confondre ligament et tendon.
Le tendon, c'est la terminaison d'un muscle. C'est ce qui permet de bouger une articulation.
Le ligament, au contraire, est un élément passif dans l'articulation. Il réunit deux os et permet de stabiliser l'articulation, d'éviter les mouvements anarchiques.
Dans le genou, se trouvent deux ligaments qui se croisent. D'où leur nom : le ligament croisé postérieur et celui qui nous intéresse, le ligament croisé antérieur (lca), situé plus en avant et plus fragile que l'autre. Le ligament croisé antérieur du genou réunit le fémur au tibia.

A quoi il sert ce ligament ?


Comme tout ligament, il sert à stabiliser l'articulation. En l'occurrence, pour l'articulation du genou : en avant et en arrière. Il est sollicité dans les mouvements de rotation et les mouvements latéraux. Il est donc soumis à de très rudes contraintes dans les sports de pivot (foot, ski, judo, tennis, squash, etc.), ainsi que lors d'activités physiques qui se font à genou, lors de certains travaux de force.


publicité