publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La reconstruction mammaire après un cancer du sein : Que faire avant l’opération ?

Publié par : Dr. Ada Picard (12. octobre 2016)

En pratique, que faire avant une opération de reconstruction mammaire ? Les étapes sont les mêmes que pour toute intervention chirurgicale. Vous devez prendre rendez-vous avec l'anesthésiste qui vous remettra un questionnaire sur vos antécédents. Il vous prescrira une prise de sang. Il faut arrêter de fumer pour une cicatrisation plus rapide et de bonne qualité, et pour prévenir certaines complications.

Dans la majorité des cas, l'hospitalisation se fait la veille. Vous devez éviter de manger pendant les 6 à 8 heures qui précèdent l'intervention. On vous demandera de vous doucher à la Bétadine®. Ce produit à base d'iode a des propriétés antiseptiques.

Pendant l'opération


L'intervention dure entre 4 et 8 heures et s'effectue sous anesthésie générale. En fonction de la méthode choisie : lambeau du ventre (Diep, Tram), lambeau du dos (grand dorsal), ou prothèse, le chirurgien reconstruira d'abord le volume de votre sein.

Les différentes techniques opératoires

Il y a plusieurs façons de reconstruire le sein qui seront décidées au cas par cas, en fonction de l'anatomie de la patiente, et avec le chirurgien :

> Mise en place d'une prothèse remplie de gel de silicone ou de liquide physiologique.

> Technique Tram : utilisation d'une partie des muscles, de la graisse et de la peau du ventre, qui sont transférés pour une reconstruction du sein.

> Technique Diep : prélèvement et transfert de la graisse et de la peau du ventre pour former un sein au résultat naturel.

> Grand dorsal : prélèvement de muscle et de peau au niveau du dos pour reconstituer l'enveloppe du sein. Cette méthode est souvent associée à une prothèse pour pouvoir rétablir le volume du sein.

Voir aussi cette vidéo :

Reconstruction mammaire: vidéo


publicité