publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le don d'ovocytes

Publié par : Clémentine Fitaire

© Jupiterimages/iStockphoto

Le don d'ovocytes n'est pas encore très pratiqué en France, et la population reste assez peu informée de cette technique. Pourtant, ces dons permettent - pour des indications bien précises - à de nombreux couples d'aboutir enfin à une grossesse tant attendue.

L'intervention est assez simple et quasi indolore. Elle se pratique depuis près de 25 ans. Voici de quelle façon elle s'effectue en France.

Qu'est-ce qu'un ovocyte ?

L'ovocyte est la cellule reproductrice féminine (ou gamète femelle) qui se situe dans les ovaires.

Une femme, dès sa naissance, possède plusieurs milliers d'ovocytes. Ce stock de cellules reproductrices féminines s'amenuise progressivement au cours de la vie.
Chaque mois, plusieurs ovocytes se développent dans l'ovaire, et l'un d'eux est expulsé de l'ovaire lors de l'ovulation, aboutissant soit à une fécondation par un spermatozoïde, soit à l'émimination de l'ovocyte par les menstruations.

À qui s'adresse le don d'ovocytes ?

> Les donneuses

Les donneuses d'ovocytes sont des femmes qui doivent :

  • être âgées de 18 à 37 ans,
  • être en bonne santé.
    Avant l'acceptation du don, un bilan médical sera effectué, avec en particulier des prises de sang. Ce bilan permettra de s'assurer du bon fonctionnement ovarien, et de l'absence de maladie transmissible (infectieuse ou génétique).

Depuis 2015, il n'est plus nécessaire d'être parent pour donner des ovocytes.

> Les receveuses

Les femmes qui désirent recevoir un don d'ovocytes doivent être âgées au maximum de 39 ans, ne pas avoir eu d'enfant, et avoir un utérus en "bonne santé" pour qu'une grossesse puisse se développer.


publicité