publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La fécondation : La fécondation artificielle

Publié par : Clémentine Fitaire (15. septembre 2015)

Pour les couples qui ne parviennent pas à concevoir « naturellement » un enfant, ou lorsque l'un des partenaires est stérile, il est possible d'avoir recours à des techniques artificielles d'AMP (assistance médicale à la procréation). La fécondation pourra être aidée de « différentes façons », on parle de fécondation artificielle :

> La stimulation ovarienne : par des médicaments à base d'hormones, on active la maturation des follicules ovariens, pour ensuite stimuler l'ovulation.

> L'insémination artificielle : le sperme (du conjoint ou d'un donneur) sera déposé directement dans l'utérus de la femme à l'aide d'une « pipette » utilisée par le médecin.

> La fécondation in vitro : elle consiste à prélever un ovocyte dans l'utérus de la femme et à le placer « in vitro », c'est-à-dire à l'extérieur de l'organisme de la femme, dans un contenant en verre (en laboratoire). On lui présentera alors des spermatozoïdes, de manière à ce que la fécondation ait lieu. Une fois la fécondation effectuée, on placera l'oeuf ainsi créé dans l'utérus de la femme, où il poursuivra en principe son développement.

Sources et notes : Le Grand livre de la grossesse, Collège national des gynécologues-obstétriciens français, Eyrolles, 2014-2015.


publicité