publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La fécondité : Les méfaits du stress

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. février 2014)

Le stress est un facteur qui peut affecter la reproduction car celle-ci y est très sensible. Il influe sur notre organisme en réponse à une quelconque attaque. Et lorsque le corps est trop sollicité par ce « système de protection », cela peut provoquer des réactions négatives risquant de compromettre la fécondité. C'est pour quoi il est important pour des futurs parents de savoir gérer leur stress.

Les médecines alternatives peuvent être un moyen d'éviter la pression et l' angoisse, comme l'acupuncture ou les médecines chinoises. Il n'est pas prouvé qu'elles aient un réel impact, mais en tout cas elles ne peuvent pas faire de mal !

Les techniques de relaxation peuvent être également conseillées pour détendre la future maman ou le futur papa comme la sophrologie ou le yoga qui peuvent même se pratiquer chez soi, au calme.

Les facteurs psychologiques


Ils sont difficiles à mettre en évidence, et avant de les affirmer, il est préférable d'envisager en premeir lieu les causes médicales accessibles à un traitement.

Côté masculin, ces facteurs sont plus rarement en cause dans les problèmes d' infertilité, sauf les troubles sexuels comme l' impuissance ou l'absence d'érection. En revanche, chez les femmes, ils peuvent expliquer les raisons pour lesquelles elles n'arrivent pas à tomber enceintes : un abus sexuel passé, un accident de la grossesse (comme une fausse couche, la perte d'un enfant), une relation très fusionnelle avec leur mère (la fille a alors du mal à devenir mère à son tour).

A noter que les couples ne parvenant pas à avoir d'enfant, et bénéficiant d'un traitement par assistance médicale à la procréation (AMP) sont encouragés à être psychologiquement soutenus si la prise en charge devient trop longue. Les spécialistes sont là pour aider les femmes et les hommes à ne pas perdre espoir.


publicité