publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La fécondation in vitro (FIV) : les étapes

Publié par : rédaction Onmeda (03. juillet 2017)

La FIV se déroule très méthodiquement, en plusieurs étapes. Ces étapes ne sont pas forcément toujours les mêmes selon les équipes, ou les femmes à traiter. Ce traitement varie de 30 à 15 jours en fonction du protocole utilisé.

Voici les différentes étapes de la FIV : 

Le traitement hormonal

La femme va recevoir un traitement hormonal (agoniste de la GnRH) pour stopper le contrôle du cerveau sur les ovaires et pouvoir stimuler ces derniers directement.

La stimulation

Un traitement hormonal différent (FSH) permet de stimuler les follicules. Une fois les follicules arrivés à maturation, l'ovulation est déclenchée par une autre injection d'hormone (HCG).

Plusieurs échographies sont réalisées pour évaluer la réponse des ovaires et mesurer l’évolution de la taille des follicules.

La ponction

Sous anesthésie locale ou générale, on prélève les ovocytes mûrs à l'aide d'un petit tube et d'une aiguille que l'on introduit dans le vagin. Cette intervention permet de ponctionner le liquide folliculaire qui est ensuite placé dans un tube contenant un liquide nutritif adéquat, à une température de 37°C.

Les ovocytes présents dans le liquide folliculaire sont récupérés et le sperme est recueilli quelques heures auparavant (ou décongelé le jour même). Les spermatozoïdes sont séparés du liquide séminal et conservés à 37°C également.

La fécondation

Pour une FIV classique : spermatozoïdes et ovocytes sont mis ensemble dans un liquide nutritif pendant plusieurs heures à la température du corps ; la fusion, la fécondation se produit alors spontanément.

Pour une FIV ICSI (injection intra-cytoplasmique), le spermatozoïde sélectionné est directement introduit dans l’ovocyte.

Le développement de l’embryon et son transfert

L'oeuf commence à se multiplier et lorsqu'il y a quatre cellules, on l'examine au microscope, et on peut le transférer dans l'utérus de la femme à l'aide d'un petit tube. Un ou plusieurs embryons peuvent être aussi conservés grâce à la congélation.

L'œuf commence à se multiplier et 2 à 3 jours après, lorsqu'il y a quatre cellules, on l'examine au microscope : s'il correspond aux critères requis, on peut le transférer dans l'utérus de la femme à l'aide d'un petit tube glissé par voie vaginale.

Le ou les embryons alors déposés se développent jusqu’à s’implanter dans la muqueuse utérine pour que la grossesse se poursuive.

Un ou plusieurs embryons peuvent être aussi conservés pour une prochaine tentative grâce à la congélation.

A voir aussi notre vidéo sur la fécondation in vitro

La fécondation in vitro, ou FIV, est une technique hautement sophistiquée qui permet d'aider les couples stériles à avoir un enfant. Explications en vidéo...

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Tomber enceinte, Infértilité ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Témoignages sur l'insémination artificielle
> Stimulation ovarienne, mode d'emploi
> Don d'ovocytes : comment ça se passe ?
> Insémination artificielle : elles témoignent
> Pourquoi je n'arrive pas à être enceinte ?


publicité