publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Glaire cervicale : savez- vous tout sur cet allié de votre intimité ?

Publié par : rédaction Onmeda (03. juillet 2017)

© iStock

Barrière protectrice naturelle du vagin, ange gardien des spermatozoïdes et parfois contraception : la glaire cervicale a plus d’une corde à son arc.

A quoi sert-elle réellement ? Quels sont les aspects de la glaire cervicale ? Quand consulter ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la glaire cervicale.

Ce n’est pas un sujet dont on parle librement, pourtant, la santé gynécologique est capitale. Parmi les éléments contribuant à la bonne santé du vagin, on retrouve la glaire cervicale.

Qu’est-ce que la glaire cervicale ?

Egalement appelée mucus cervical, la glaire cervicale est une substance visqueuse produite au niveau du col de l’utérus.

A quoi sert la glaire cervicale ?

La glaire cervicale joue plusieurs rôles essentiels ! Au quotidien, elle est la barrière de protection naturelle du vagin : grâce à sa texture particulière, elle enrobe et emprisonne les agents pathogènes comme les bactéries et les virus, et les empêche de pénétrer dans l’organisme.

En dehors des périodes de fécondité, elle se fait plus compacte pour empêcher les spermatozoïdes de remonter dans les voies génitales.

Durant l’ovulation, elle se fait moins visqueuses pour faciliter l’accès des spermatozoïdes dans les voies génitales et la fécondation. Elle va également protéger ces derniers de l’acidité du vagin, qu’ils n’aiment pas, et leur fournir les nutriments et l’énergie dont ils ont besoin pour féconder l’ovule.

Si durant l’ovulation, la glaire cervicale facilite l’accès des spermatozoïdes dans les voies génitales, elle va toutefois former un maillage suffisamment serré pour empêcher les spermatozoïdes mal formés de passer.

Pour mieux comprendre, un schéma des organes sexuels féminins :

Organes génitaux internes de la femme

Glaire cervicale et pH : pourquoi est-ce important ?

La glaire cervicale assure une fonction protectrice mais aussi une fonction fécondatrice. Dans la mesure où les spermatozoïdes sont rendus immobiles par un pH acide, son pH est très important.

En période de fécondation, le mucus cervical a un pH basique compris entre 6 et 8,5, moins acide que le pH vaginal, lui permettant ainsi de protéger les spermatozoïdes.

Si la glaire cervicale a un pH inférieur à 6, c’est-à-dire acide,la fécondation est impossible car elle paralyserait les spermatozoïdes. Sachez qu’une infection vaginale peut temporairement modifier l’acidité de la glaire cervicale.

A quoi ressemble la glaire cervicale ?

L’aspect et la quantité de la glaire cervicale sécrétée varie en fonction des femmes. Toutefois, il est important de comprendre que la glaire cervicale n’a pas un aspect unique. Sa texture et son abondance sont rythmées par les hormones et donc par le cycle menstruel.

La glaire cervicale est observable lors des leucorrhées, également appelées pertes blanches.

  • Juste avant les règles, la glaire cervicale est épaisse, collante et légèrement pâteuse afin d’empêcher les spermatozoïdes d’accéder aux voies génitales. Sa texture et son aspect ne sont pas homogènes à 100%, c’est normal : une transition se prépare avec l’arrivée des règles.
  • Après les règles, la glaire cervicale est plus abondante, plus humide et plus filante. On parle souvent d’aspect “blanc d’oeuf” pour décrire l’aspect du mucus cervical à cette période du cycle.
Cette glaire cervicale est la préférée des spermatozoïdes et la plus intéressante si vous désirez concevoir un enfant car elle permet aux spermatozoïdes de se mouvoir facilement tout en étant correctement protégés de l’acidité du vagin.
  • A l’approche de la période d’ovulation et durant cette dernière, la glaire cervicale est plus liquide. Chez certaines femmes, elle est carrément aqueuse leur donnant ainsi le sentiment de souffrir de fuites urinaires.
  • Une fois la période d’ovulation terminée, la glaire cervicale se fait plus épaisse et plus “crémeuse” afin de bloquer au maximum les mouvements des spermatozoïdes. Côté couleur, elle peut revêtir un aspect blanchâtre ou jaunâtre selon les femmes.

Glaire cervicale et conception

La glaire cervicale : un moyen de prédire l’ovulation ?

En observant vos glaires cervicales régulièrement, vous pourrez facilement reconnaître le jour où votre fécondité est optimale. Toutefois, cette méthode demande de l’entraînement et une parfaite connaissance de son corps.

La glaire cervicale : une méthode de contraception ?

A voir les façons dont la glaire cervicale s’adapte au cycle menstruel, on pourrait croire qu’il suffit simplement d’écouter et d’observer son corps pour mettre au point sa propre contraception personnelle.

C’est d’ailleurs les principes de la méthode Billings, une contraception naturelle basée sur les changements de la glaire cervicale.

Bien que la méthode Billings ait des adeptes dans le monde, elle n’en reste pas fiable à 100%. Si vous ne désirez pas tomber enceinte, mieux vaut miser une autre contraception.

Par ailleurs, n’oubliez pas que ce type de méthode ne vous protège en rien des maladies et infections sexuellement transmissibles (MST et IST). Seul le préservatif le peut.

Bon à savoir : 18 méthodes de contraception et leur fiabilité

Pertes blanches et glaire cervicale : même combat ?

Les pertes blanches sont le lot de toutes les femmes et cela est parfaitement normal ! Si les pertes blanches sont associées à la glaire cervicale, elles n’en sont pas exclusivement composées.

Elles sont également constituées des anciennes cellules qui recouvraient les parois vaginales et qui doivent être éliminées suite au renouvellement cellulaire ainsi que des bactéries et autres agents pathogènes que votre corps a choisi de ne pas laisser entrer.

D’aspect blanchâtre, les pertes blanches sont inodores. Leur abondance est généralement faible mais cela varie selon les femmes.

En vidéo : J'ai des pertes anormales... est-ce grave ?

Vous constatez des pertes anormales et cela vous inquiète ? Dans cette vidéo, le Dr David Elia, gynécologue, donne des informations sur les causes et le traitement de ces pertes anormales malodorantes.

Quand consulter ?

Il est normal que votre glaire cervicale change d’aspect et de texture au fil de votre cycle menstruel.

Toutefois, vous devez consulter votre gynécologue si vous constatez :

  • l’apparition d’odeurs,
  • une modification de la couleur allant de jaune à verte,
  • des picotements,
  • des brûlures,
  • des douleurs.

Par ailleurs, si vous essayez d’avoir un enfant depuis longtemps mais que vous ne parveniez pas à tomber enceinte : consulter votre gynécologue. Ce dernier procèdera alors, entre autres, à un examen de votre glaire cervicale.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Conception, Contraception, Gynécologie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Spotting : des causes aux traitements
> Contraception naturelle : comment ça marche ?
> Tomber enceinte rapidement : mettez les chances de votre côté !

Auteur : Dounia Malki



publicité