publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'ovulation : les symtpômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. décembre 2015)

Existe-t-il des symptômes de l'ovulation ?

Chez la plupart des femmes, l'ovulation ne s'accompagne d'aucun symptôme.

Chez certaines femmes particulièrement sensibles présentant une hyperoestrogénie, il arrive de constater une congestion pelvienne et une tension mammaire qui peuvent se poursuivre en deuxième partie de cycle. Cependant ces signes très aléatoires ne peuvent servir à dater l'ovulation.

 A coté de cela, certains signes parfois intimes sont liés à l'ovulation.

La modification de la température corporelle

La prise de la température matinale au lever permet de détecter l'élévation de température qui se produit après l'ovulation lorsque le corps jaune de l'ovaire sécrète la progestérone. C'est la progestérone qui induit une élévation de 5 à 6 dixièmes de degré le lendemain de l'ovulation. Cette élévation de la température dure deux semaines.

En prenant sa température tous les matins pendant un à trois cycles, on peut déterminer si on a bien une ovulation et quand elle se produit. Ce sera la veille du premier jour lorsque l'on constate une légère élévation de température. L'ovulation se produit toujours la veille du premier jour de l'élévation de la température. La période de fécondité précède de trois à quatre jours la date d'ovulation.

Pour des femmes qui ont du mal à être enceinte, le suivi de cette courbe de température peut être utile et recommandé. Quand on a établi sa courbe de température pendant deux ou trois cycles, on peut consulter son médecin pour un avis...
Note : il est aussi important de noter sur la courbe de température, les événements qui pourraient perturber la courbe : prise de boissons alcoolisées, repas très copieux, infections grippales, sorties tardives, etc.

 

Les changements au niveau du col de l'utérus

Un autre symptôme spécifique et intime lié à l'ovulation. La sécrétion de glaire cervicale (col de l'utérus) augmente pour être à son maximum avant l'ovulation. Il se produit alors une sécrétion limpide, riche en eau, filante comme du blanc d'oeuf et le col utérin s'ouvre.

Ces phénomènes, qui se trouvent sous la dépendance des hormones ovariennes, favorisent la survie des spermatozoïdes et leur franchissement du col de l'utérus pour atteindre l'ovule. Si la fécondation de l'ovule par un spermatozoïde se produit, le col va se fermer sous l'effet de la progestérone.

Comme tous ces symptômes ne sont pas très faciles à détecter, le meilleur moyen pour être sûr de sa date d'ovulation est de faire un test d'ovulation.



publicité