publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

PMA et bioéthique : vers quoi se dirige la loi ? : Les autres propositions du projet de loi

Publié par : Clémentine Fitaire (28. novembre 2010)

Au-delà de l'aide médicale à la procréation (PMA), d'autres points sont abordés dans ce projet des lois bioéthiques :

- L'insémination par le sperme d'un conjoint décédé, resterait interdite. Mais le transfert d'un embryon congelé obtenu du vivant de l'époux, serait possible dans le cadre d'une FIV, jusqu'à deux ans après le décès.

Mais ces lois de bioéthique ne concernent pas que les pratiques liées à la procréation médicalement assistée (PMA), elles encadrent aussi d'autres domaines comme celui des greffes d'organes ou de tissus, ou de la détection d'anomalies génétiques :

- En cas de détection d'une anomalie génétique grave chez une personne, le médecin pourrait être habilité à informer les membres de la famille, dans le respect du secret familial.

- Dans le cadre d'un don de rein du vivant, les dons croisés seraient autorisés entre deux familles de donneurs-receveurs. Quand dans une famille, un des membres est d'accord pour donner son rein à un autre membre de sa famille, mais ne le peut pas en raison d'une incompatiblité biologique, il sera possible de faire appel à une autre famille qui est dans ce même cas de figure. Il sera ainsi possible d'effectuer des dons croisés. L'objectif est de favoriser les greffes de reins à partir de donneurs vivants qui ont de très bons résultats.

- Le sang de cordon ne serait plus considéré comme un déchet opératoire et son prélèvement serait encadré. D'ailleurs, de plus en plus de maternités proposent aux femmes enceintes d'effectuer un don de sang de cordon (Lire notre dossier : don et greffe de sang de cordon).

- La clause de révision systématique des lois de bioéthique tous les 5 ans, serait levée... Force est de reconnaître que les différents gouvernements ont du mal à se tenir à ce calendrier de révision de ces lois tous les 5 ans. Il faut aussi remarquer que cette dernière révision des lois de bioéthique n'apporte pas de grands changements par rapport aux dernières lois qui datent de 2004.

À lire aussi :
> Les étapes de la FIV en vidéo.


publicité