publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Contraception : quand choisir de mettre un stérilet ? : Les conseils du gynécologue

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. octobre 2010)

Le docteur Sophie Gaudu est gynécologue-obstétricienne et responsable de l'Unité fonctionnelle de régulation des naissances à l'hôpital Cochin-Saint Vincent de Paul, à Paris.

En France, beaucoup de gynécologues refusent de poser un stériltet à une nullipare, qu'en pensez-vous ?
C’est maintenant une position désuète et non fondée. Beaucoup de gynécologues ont vécu pendant des dizaines d’années dans l’interdiction de poser des DIU à des femmes jeunes. Mais les choses bougent... La Haute autorité de santé dans ses recommandations officielles indique que le DIU peut être utilisé comme premier moyen de contraception. Donc, oui, on peut être jeune, ne pas avoir eu d’enfants et demander la pose d’un DIU.
Il faut aussi savoir que le DIU peut se poser comme contraception d’urgence jusqu’à 5 jours avant la date présumée des règles. Ce qui laisse un peu plus de temps qu’avec une pilule du lendemain. Je pense aussi que de plus en plus de médecins généralistes seront également formés à la prise en charge de la contraception en général et aux techniques de pose de DIU en particulier, car 50 % des inscrits à l’enseignement de la régulation des naissances sont de jeunes généralistes.

Y a-t-il des examens à faire avant la pose d'un DIU ?
Il faut juste s’assurer que la patiente ne souffre pas d’une infection génitale au moment de la pose. Il n’y a pas d’examen préalable obligatoire, mais on peut les demander si le médecin suspecte une infection ou des risques d'infection.

La pose d'un stérilet fait-elle mal ?
Cela va de désagréable... à douloureux ! Mais dans la majorité des cas, c’est une douleur qui ressemble à celles des crampes dans le ventre comme au moment des règles. L’insertion est plus facile lorsque la femme est détendue et en confiance. On peut prescrire un antalgique léger avant la pose. Certains médecins prescrivent un médicament spécifique pour ouvrir le col de l’utérus. Pour ma part, je fais sans, car s’il est vrai qu’il dilate le col, dans le même temps, il « durcit » l’utérus : le plus s’avère donc compensé par un moins.

Dans cette vidéo, découvrez quelles femmes peuvent choisir le stérilet :

Question contraception


publicité