publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Contraception : quand choisir de mettre un stérilet ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. octobre 2010)

© Jupiterimages/iStockphoto

Lassée ou inquiète d'être sous pilule, agacée par la contrainte de la prendre à heure fixe... vous êtes prête à reconsidérer votre mode de contraception, et - pourquoi pas, à envisager à mettre un stérilet.

Le DIU (pour dispositif intra-utérin) est ce qu’on appelle plus couramment en France le stérilet. Le terme DIU est plus adapté que « stérilet »... qui pourrait faire croire que cette méthode contraceptive peut rendre stérile. Ce qui est faux, bien sûr.

Le DIU est un des moyens de contraception les plus efficaces aujourd'hui disponible. Mesurant environ 3,5 cm, il a la forme d'un « T » et le médecin l’insère dans l’ utérus en moins de 5 minutes. Son extrémité est équipée d’un petit fil qui permettra de le retirer.

Contrairement à une idée largement répandue, il est possible d’avoir recours à un stérilet même si l’on n’a pas eu d’enfants. Ce n’est pas un scoop, puisque l’OMS, depuis déjà longtemps, et la Haute autorité de santé soulignent depuis 2004 tout l’intérêt de cette méthode contraceptive, y compris chez les femmes sans enfants.

Dans ce dossier, découvrez les différents types de stérilet, leurs avantages et leurs inconvénients respectifs, et surtout des conseils du gynécologue pour choisir le sien.

Auteur : Hélène Hodac.
Consultant expert : Dr Sophie Gaudu, gynécologue-obstétricienne, responsable de l'unité fonctionnelle de régulation des naissances à l'hôpital Cochin-Saint Vincent de Paul (Paris). Membre du CNGOF.
Dernière mise à jour : octobre 2013.


publicité