publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Contraception : quelle pilule choisir ? : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. août 2012)

Le Dr Brigitte Letombe est médecin spécialiste, gynécologue et présidente de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale. Elle donne plein de conseils utiles sur la pilule du lendemain.

La " pilule du lendemain " est très utilisée, surtout parmi les jeunes filles... Pourquoi ?
C’est une réponse simple à un ratage de la contraception. Une femme sur deux oublie sa pilule. En cas de problème de préservatif, d’ oubli de pilule, de rapports non protégés, c’est la solution à prendre si l’on ne veut pas risquer une grossesse. Le plus rapidement possible - en tous les cas moins de 72 heures après le rapport - on prend un comprimé d’un progestatif : le levonorgestrel (Norlevo®, Vikela®, Levonorgestrel 1,5mg Biogaran®) sans effets secondaires notables et sans risque. Depuis 2009, une pilule (EllaOne®) que l'on peut prendre jusqu'à 5 jours après le rapport est disponible uniquement sur ordonnance.

Comment se la procurer ?
On peut la demander en pharmacie sans ordonnance et si l’on est mineure de façon gratuite et anonyme ; on peut aussi se la procurer librement auprès de centres de planification familiale ou de l’ infirmière scolaire. En pharmacie, elle est gratuite pour les mineures, et pour les plus de 18 ans, elle coûte entre 6 € et 7 € (il en existe une générique). L’ assurance maladie rembourse 65 % avec une ordonnance.
EllaOne®, elle est dispoible uniquement sur ordonnance.
C’est pourquoi, je conseille de demander une ordonnance d’avance lors de la prescription de pilule pour l’avoir dans ses affaires au cas où, un oubli peut toujours arriver... Les gynécologues devraient en parler systématiquement. J’entends encore trop de jeunes filles dire : « J’ai oublié, je ne savais pas, je n’avais pas assez d’argent, c’était samedi soir et ma pharmacie était fermée... »

Si l'on a des rapports irréguliers, peut-on l'utiliser comme moyen de contraception ?
Sûrement pas ! Ce serait comme jouer à la roulette russe car sa fiabilité n’est pas garantie à 100 %. Et les jeunes filles sont particulièrement fertiles. C’est une contraception de rattrapage. Il faut l’utiliser moins de 72 heures après le rapport (pour le levonorgestrel). Mais même à moins de 24 heures du rapport, cela ne marche que dans 80 à 90 % des cas. Donc, si vous l’utilisez après chaque rapport et que vous y avez échappé 3 ou 4 fois, vous risquez d’être enceinte la fois suivante.


publicité