publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La contraception naturelle : La méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. janvier 2014)

L'aménorrhée correspond à la période post- accouchement, au moment ou la femme allaite et que ses règles n'ont pas encore réapparues. On appelle cette méthode de contraception naturelle : la méthode de l'allaitement maternel et de l'aménorrhée (MAMA). Avec l'allaitement, le taux de prolactine qui reste élevé (mais diminuera progressivement), a un rôle contraceptif.

Il n'y a donc - en théorie - pas de risque d'être à nouveau enceinte sous des conditions très précises : si vous avez accouché il y a moins de six mois, si vous n'avez pas encore vos règles, si vous allaitez votre enfant avec six tétées par 24 heures, et que l'intervalle entre les tétées ne dépasse pas 6 heures. Si toutes ces conditions sont réunies, ce type de contraception naturelle serait fiable à 98%.

En pratique, pour éviter tout risque, les médecins préfèrent conseiller l'utilisation d'un préservatif masculin ou d'un préservatif féminin, ou prescrivent un micro-progestatif pour les femmes qui allaitent entre le 10ème et 20ème jour après l'accouchement.

L'ordinateur contraceptif


Cet ordinateur ou mini-lecteur, permet de calculer le taux d'hormone dans les urines et signale à quelle date l'ovulation peut survenir, grâce à l'aide de bandelettes urinaires que l'on trouve en pharmacie.

Cette méthode aide surtout à la procréation. En revanche, elle est très peu fiable comme méthode de contraception dite naturelle.

Auteurs : Margaret François et Dr Nicolas Evrard

Source :Le grand livre de la gynécologie, Collège national des gynécologues obstétriciens français, Eyrolles, 2013.


publicité