publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'implant contraceptif : Une efficacité prouvée

Publié par : Clémentine Fitaire

D'après l'OMS (l'Organisation Mondiale de la Santé), le taux d'efficacité de l'implant est très élevé, de l'ordre de 99 %. Les principaux échecs semblent être principalement dus à une mauvaise manipulation à la pose.

Les inconvénients

> Tous les médecins ne sont pas formés à la pose ou au retrait de l'implant dans le bras.
> Des effets secondaires sont possibles : irrégularité des cycles, allongement de la durée des règles, prise de poids, acné, migraines, vomissements, douleurs aux seins...
Chez certains femmes, il n'y a plus de saignements.
> Le retrait de l'implant laisse une petite cicatrice (d'environ 2 mm).

Les contre-indications

L'implant contraceptif est déconseillé aux femmes souffrant :
- d'hypersensibilité à l'étonogestrel ou à l'un des composants de l'implant,
- de phlébite, ou d' embolie pulmonaire,
- d'une tumeur dépendant de la progestérone,
- de saignements, d' hémorragies génitales non diagnostiquées,
- d'une maladie du foie...

À qui peut être destiné l'implant contraceptif ?

> Aux femmes qui oublient régulièrement d'utiliser un moyen de contraception ( pilule, préservatif).
> Aux femmes ayant une contre-indication ou une intolérance aux oestrogènes de synthèse (pilule) ou au stérilet.
L'implant contraceptif est officiellement indiqué aux femmes entre 18 et 40 ans.

Informations pratiques

Le prix d'un implant est d'environ 140 € en France (pour les 3 ans), et il est remboursé à 65% par l' Assurance maladie.

Pour tout renseignement concernant l'implant contraceptif ou la contraception en général, adressez-vous à votre médecin généraliste, un gynécologue, ou éventuellement à une infirmière scolaire.

 

Bon à savoir : 18 méthodes de contraception et leur fiabilité

 

A lire aussi : 
Quand choisir de poser un stérilet ?
> Le DIU (Dispositif Intra-Uterin)
> Quelle méthode de contraception pour moi ?


publicité