publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'implant contraceptif

Publié par : Clémentine Fitaire

© Jupiterimages/Fuse

L'implant contraceptif est une méthode de contraception féminine peu utilisée, qui pourtant comporte certains avantages. Ainsi, l'implant contraceptif peut parfaitement répondre aux attentes de certaines femmes.

Comment fonctionne-t-il ?

L'implant contraceptif est un bâtonnet fin d'environ 4 cm de long sur 2 mm de diamètre (qui ressemble à une petite allumette) que le médecin implante sous la peau, dans la partie interne du bras - quelques centimètres au-dessus du coude.
Actif au bout de 24 heures, et pendant... 3 ans, l'implant va diffuser une hormone (l'étonogestrel) qui aura un effet contraceptif.
Durant les trois mois qui suivent la pose, une consultation médicale est recommandée afin de surveiller les éventuels effets secondaires qui peuvent survenir lors de toute contraception hormonale, et vérifier la peau à l'endroit où a été placé l'implant.

La pose et le retrait

La pose est simple et rapide. L'implant contraceptif est pré-chargé dans un applicateur stérile, jetable. Et la pose est effectuée par un médecin, avec une anesthésie locale. Vingt-quatre heures plus tard, la diffusion de l'hormone est suffisante pour assurer une contraception efficace.

Le retrait est également effectué rapidement, par un médecin, sous anesthésie locale, et nécessite une petite incision cutanée.

Comme avec les autres méthodes de contraception, le retour à la fertilité est rapide après le retrait de l'implant. Les taux hormonaux retournent à leurs valeurs initiales en moins d'une semaine.

Cet implant peut être retiré à tout moment quand la femme le souhaite. Il peut être laissé en place au maximum pendant trois ans, ne faisant plus d'effet après.


publicité