publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les différents moyens de contraception : les réponses à vos questions : Des questions sur l'implant

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. novembre 2013)

Suite des réponses du professeur Jacques Lansac, gynécologue obstétricien au CHU de Tours, aux questions posées par des internautes, au sujet de la contraception et plus précisément de l'implant contraceptif...

Anonyme
J'ai 20 ans et on m'a placé un implant contraceptif au mois de juillet car je ne supportais la pilule, tant au niveau psychologique que physiologique. Mais après 1 mois, j'ai eu une poussé d'acné dorsale impressionnante, moi qui n'en avait jamais eu. Je la soigne, mais si j'arrête le traitement, l'acné revient. Quels autres moyens de contraception peuvent s'offrir à moi, sachant que je ne souhaite de toute façon pas repasser sous pilule ?
Pr Jacques Lansac : Si vous ne supportez pas l' implant, ce qui est relativement fréquent, il faut le faire enlever et voir avec le médecin si vous pouvez avoir un stérilet. Sinon, il faut utiliser des préservatifs masculins ou féminins, ou un diaphragme ou une cape cervicale avec une gelée spermicide.

Anonyme
Je me suis fait poser un implant contraceptif il y a un an, et mes règles se sont arrêtées dès le début. Mais depuis 2 mois, elles ont repris sans respecter de cycle précis. Est-ce normal ? Vont-elles s'arrêter de nouveau ?
Pr Jacques Lansac : L'absence de règles avec un implant est fréquente, de même que les saignements irréguliers actuels. Il faut voir avec le médecin s'il n'y a pas une raison autre que l'implant à ces saignements ( polype, fibrome.... ). S'il n'y a pas d'autres raisons, il est possible que les choses demeurent, et que vous soyez obligée de retirer l'implant.

Anonyme
A quel moment du cycle est-il préférable de poser un implant contraceptif ?
Pr Jacques Lansac : Le mieux est de le poser au moment des règles, pour qu'il soit efficace dès le premier cycle.


publicité