publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Stérilisation masculine (Vasectomie) : une décision encadrée par la loi

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. juin 2014)

La stérilisation à visée contraceptive est autorisée en France depuis la loi du 4 juillet 2001 (loi n°2001-588). Cette loi précise que cette stérilisation n'est pratiquée qu'après une décision personnelle de l'homme majeur et qui doit "avoir exprimé une volonté libre, motivée et délibérée".

En pratique, cela signifie qu'à la première consultation, l'urologue doit informer l'homme sur les risques médicaux et les conséquences de l'intervention, et un dossier d'information écrit doit être remis à l'intéressé.

L'homme signifiera par écrit son consentement à pratiquer cette opération. Dernier point : un délai de réflexion de quatre mois est obligatoire avant l'intervention.

Conservation du sperme

Si l'homme qui décide une stérilisation, souhaite conserver son sperme, il le peut. Le médecin lui donnera des informations sur la démarche à suivre. On doit s'adresser à un centre spécialisé dans la conservation du sperme : un centre d'étude et de conservation du sperme (CECOS).

Mais attention, l'utilisation du sperme congelé ne garantira pas une grossesse ultérieure.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

Troubles de l'érection : quelles sont les causes ?
> Torsion testiculaire : des causes aux traitements
> Panne de l'érection : pourquoi et que faire ?

Sources et notes :
Le grand livre de la gynécologie, Collège national des gynécologues obstétriciens français, Eyrolles, 2013.


publicité