publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les caresses : caresser le sexe féminin

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. mai 2016)

Faut-il le redire ? Une femme déteste en général que son partenaire aille directement porter des caresses sur ses parties intimes. Le sexe féminin a besoin des préliminaires pour recevoir une stimulation et augmenter l’excitation, car le cycle sexuel est plus lent chez la femme.

Pour faire monter le désir, l'homme devra aller de plus en plus près de la zone sexuelle en tout sensualité en partant des cuisses, du ventre, des fesses. L’homme peut utiliser de nombreuses techniques, il peut effleurer, mordiller, embrasser, toucher, faire des massages.

Chez la femme, la zone qui procure le plus de plaisir est bien sûr le clitoris, organe du plaisir féminin par excellence. Certaines apprécieront une pression relativement ferme quand d'autres ne supporteront pas les caresses directes sur le clitoris, tant il est sensible.

Il est cependant dommage que le clitoris reste l'unique centre d'intérêt : la vulve aussi est sensible aux caresses ; elle gonfle d'ailleurs sous l'effet du désir. L'intérieur du vagin mérite également plus d'attention ; peu sollicité, il ne demande qu'à être éveillé au plaisir. Il est surtout sensible à une pression relativement appuyée, à la lenteur, et non aux caresses vives et légères comme peut l'être le clitoris.

Explorez toutes ces facettes en insistant sur les côtés tout près de l'entrée, car en profondeur y passent les deux branches du clitoris ; sans oublier sa face antérieure où se situe le fameux point G.

De nombreuses autres zones sensibles sont présentes chez la femme, le visage, notamment la bouche, l'intérieur des cuisses, le cou et la nuque et plus connus les seins, notamment avec les mamelons.

Mais encore une fois, chaque femme étant différente, les caresses devront être adaptées à chacune pour un maximum de plaisir et atteindre plus aisément l’orgasme.

 

A lire nos dossiers :
> Sexualité : comment en parler à son conjoint ?.
> Un traitement pour mieux stimuler le point G ?.
> Quand le désir se fait attendre...
L’orgasme féminin
La masturbation feminine


publicité