publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'excitation sexuelle chez la femme : Au niveau vaginal et clitoridien

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. janvier 2014)

L'effet de la vasodilatation, phénomène le plus évident de l'excitation sexuelle chez la femme, est spectaculaire au niveau génital :

Il se produit un léger gonflement des grandes lèvres ainsi qu'une petite modification de la coloration chez les peaux claires, mais surtout un gonflement des petites lèvres qui prennent un aspect charnu et coloré. Le capuchon qui recouvre le gland clitoridien devient plus marqué et le clitoris gonfle, le diamètre du gland clitoridien augmente d'environ 30 %. Le flux sanguin dans le clitoris augmente considérablement, provoquant une légère tension sur toute sa longueur, soit une dizaine de centimètres. Les bulbes clitoridiens, contenus entre les branches clitoridiennes, se gonflent également.

La paroi vaginale est extrêmement riche en petits vaisseaux. Sous l'effet de leur dilatation, un liquide traverse cette paroi (transsudat) pour lubrifier le vagin. Il faudra un peu de temps pour que ce liquide atteigne la vulve.

La paroi vaginale va également se relâcher, notamment le fond, ce qui entraîne une certaine dilatation vaginale avec une augmentation de la profondeur vaginale, alors que l'entrée subit moins ce phénomène. Le vagin prend alors la forme d'une ampoule. La sécrétion des glandes de Bartholin qui entourent l'entrée du vagin, et qui est différente de la sécrétion vaginale, ne participe que très peu à la lubrification vaginale, arrivant assez tardivement lors de l'excitation.


publicité