publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'excitation sexuelle chez la femme

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. janvier 2014)

© Jupiterimages/Stockbyte

Lors de l'excitation sexuelle chez la femme, il est classique de décrire plusieurs phases :
• la phase d'excitation pendant laquelle se produisent un certain nombre de modifications corporelles ;
• la phase de plateau où les modifications sont à leur maximum, cette phase dure plus ou moins longtemps selon l'expérience des couples à faire durer le plaisir ;
• la phase orgasmique (qui peut être répétée chez certaines femmes) ; et enfin :
• la phase de résolution où les phénomènes de l'excitation disparaissent.

La phase d'excitation se joue d'abord dans la tête (plus précisément dans le cerveau), dans différentes régions des hémisphères cérébraux, puis dans les régions profondes où se situent le centre de la mémoire, et d'autres centres spécifiques à l'activité sexuelle... Ce sont aussi des stimulations physiques qui – par des fibres sensitives nerveuses vont remonter jusqu'au cerveau, et vont induire de nombreuses réactions neuro-hormonales qui auront des effets sur l'organisme féminin.

Le phénomène le plus évident de l'excitation sexuelle est la dilatation des vaisseaux sanguins au niveau du petit bassin et du sexe, responsable de l'érection chez l'homme et de la lubrification vaginale chez la femme. Cette dilatation des vaisseaux touche non seulement les organes génitaux mais aussi la peau, ce qui provoque chez certaines femmes à peau claire une rougeur sur le décolleté, une sensation de chaleur (quand on fait l'amour, on repousse volontiers les draps qui nous tiennent chaud), ainsi qu'un accroissement de la transpiration.

Sur le plan général, on constate une accélération des battements cardiaques, une augmentation de la salivation, une dilatation des pupilles des yeux (une lumière tamisée est plus agréable).

 

Auteurs : Pr jacques Lansac, Dr Nicolas Evrard et le Collège National des gynécologues-obstétriciens


publicité