publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La masturbation feminine : anatomie et physiologie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (23. novembre 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

La masturbation féminine est un sujet encore plus ou moins tabou. Et pourtant, elle fait partie à part entière de la sexualité des femmes. Cela fait peu de temps que l'on en parle plus librement et en même temps plus simplement.

Pour des raisons socio-culturelles, mais aussi peut être anatomiques (le sexe féminin est plus "caché" que le sexe masculin), la découverte de la masturbation est souvent plus tardive chez les filles que chez les garçons. D'ailleurs, beaucoup de femmes ne découvrent la masturbation qu'après avoir fait l'amour.

La technique

Avant de parler de technique de masturbation, il convient de souligner que l'ingrédient essentiel de toute masturbation est l'excitation mentale : fantasmer, inventer un scénario, se passer des images dans sa tête... est inséparable de la stimulation manuelle.

Chez la femme, du fait de son anatomie, cette stimulation peut se faire soit sur les organes internes (vagin), soir sur les organes externes (clitoris, lèvres). Le clitoris étant l'organe du plaisir féminin par excellence, c'est dans la plupart des cas cette zone qui est stimulée lors de la masturbation, la pénétration vaginale est rarement pratiquée lors du plaisir en solo. Le choix du rythme et de la pression des mouvements est très personnel et peut varier selon le ressenti du moment. 

Qui dit technqiue de masturbation dit position : pour la masturbation féminine, plusieurs positions sont possibles. La plus répandue est celle où la femme, couchée sur le dos, caresse d'une ou deux mains son clitoris. Certaines femmes préféreront la position sur le ventre pour stimuler le clitoris.

La techniqne de masturbation la plus simple consiste à stimuler le clitoris avec la main : juste un doigt, toute la main ou les deux mains... Tous les chemins du plaisir sont possibles. La contraction des muscles des cuisses et des fesses est également un moyen simple d'exciter le clitoris.

Certaines femmes préfèrent cependant se servir d'un objet pour se donner du plaisir : frotter le clitoris contre un objet doux (oreiller, nounours...) ou masser la zone clitoridienne avec un jet d'eau.

Et bien évidemment, il ne faut pas oublier l'option du sex-toy (ou vibromasseur), car le clitoris est en effet très sensible aux vibrations... Les sex-toys existent aujourd'hui dans toutes les formes et couleurs, dotés de diverses options... A chacune d'explorer quel format convient le mieux à ses préférences physiologiques et ses désirs.

Enfin, la pénétration vaginale avec les doigts ou un objet du type godemiché est pratiquée par certaines femmes. Ces dernières années, les médias ont effectivement contribuer à lever certains tabous sur cet jouet sexuel.

Les organes sexuels externes de la femme

Les organes sexuels externes de la femme

A quoi sert la masturbation ?

A se donner du plaisir bien sûr, mais aussi à découvrir son corps et apprendre à connaître ses réactions sexuelles. La masturbation féminine peut ainsi contribuer à la découverte de l'orgasme lors du rapport sexuel.

La masturbation féminine peut être effectuée seule, ou encore lors de rapport sexuels aidant souvent à atteindre l'orgasme. Les caresses peuvent être pratiquées par la femme elle-même ou/et par son partenaire.

En général, les femmes ne considèrent pas la masturbation comme une compensation. La preuve en est que plus une femme a une vie sexuelle épanouie, plus elle pratique la masturbation. Autrement dit, plus elle éprouve de plaisir sexuel, plus elle le recherche.

 

A lire aussi : 
> Comment stimuler le point G ?
> L'orgasme féminin
> Quiz sur l'orgasme - savez-vous vraiment tout ?
> Sex toys : conseils pour bien choisir ces jouets du plaisir 


publicité