publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Booster sa libido avec des méthodes naturelles : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Clémentine Fitaire (12. août 2010)

Les conseils du Dr Sylvain Mimoun, médecin spécialiste, gynécologue, andrologue, psychosomaticien.

Quelle est la cause la plus fréquente de la baisse du désir ?

Il y a ce que les personnes pensent et ce qui existe réellement. Souvent, la fatigue et le stress sont pointés du doigt. Mais il peut également y avoir d’autres facteurs de baisse de la libido, comme des facteurs hormonaux ou médicaux (maladie chronique, douleur chronique) qui peuvent également interférer sur le désir.

Mais les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même façon, tout simplement parce que la baisse de la libido est le trouble numéro 1 dans la sexualité de la femme, alors que chez l’homme le problème majeur ce sont les troubles de l’érection, et une baisse d’érection ne veut pas dire forcément baisse de désir.

Quels conseils donneriez-vous à un couple qui rencontre une " baisse de régime " ?

Ce que les femmes mettent souvent en avant parmi les problèmes de baisse de libido dans un couple, c’est le « train-train », la routine. Voilà pour elles la cause principale à la baisse du désir. La première chose qu’un couple peut faire sera d’inventer, de trouver des solutions pour rompre ce quotidien. Se faire des surprises, se garder des petits moments de complicité, partir en week-ends...

À quel moment leur conseilleriez-vous de rencontrer un thérapeute de couple ou un sexologue ?

Si jamais les troubles de la libido, la baisse du désir durent plus de 6 mois, il vaut mieux ne pas attendre. Or la plupart des couples attendent souvent alors qu’ils ont un problème depuis 3, 4 ou 5 ans. Il vaut mieux s’en préoccuper tant qu’il n’y a pas de frictions négatives dans le couple.

Que pensez-vous des remèdes naturels (homéopathie, phytothérapie, acupuncture, aphrodisiaques...) ?

Ces moyens-là peuvent agir sur certaines choses, mais pas forcément sur la libido proprement dite. Comme sur la sécheresse vaginale, l'hydratation intime, et par ce biais sur le confort lors des rapports.

L’acupuncture, par exemple, fonctionne souvent pour relaxer ou réduire la douleur. Dans ce cas, quelques séances pourront aider une personne à se décrisper avant un rapport. En revanche, il ne faut pas attendre de « remède miracle ». S’il y a une chute brutale de la libido, ou un dégoût du rapport sexuel, là ce n’est pas l’acupuncture, ni l’homéopathie, ni la phytothérapie qui pourront remédier au trouble.

Booster sa libido avec l'homéopathie : les conseils du Dr. Sylvain Mimoun

Dr Sylvain Mimoun, médecin spécialiste, gynécologue, andrologue, psychosomaticien.




publicité