publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L’orgasme féminin : L’orgasme clitoridien

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. janvier 2014)

Si l’orgasme chez la femme reste un sujet complexe, la différence entre orgasme clitoridien et vaginal, elle, continue de susciter un grand débat entre les sexologues.

Si pour certains, l’orgasme clitoridien résulte en fait du frottement du clitoris à l’entrée du vagin, d’autres affirment que l’orgasme est toujours l’affaire du clitoris. Encore d’autres font une vraie distinction entre orgasme clitoridien et orgasme vaginal. Mais quelle que soit l’origine de l’orgasme (clitoridienne ou vaginale), l’orgasme se propage jusqu’au vagin qui se contracte alors involontairement.

Et le point G ?

De très nombreux écrits ont été consacrés au point G, zone qui se situerait à l'intérieur du vagin, à quelques centimètres de profondeur, sur la face antérieure (vers le clitoris). Sa réalité anatomique n'a jamais été clairement démontrée, néanmoins de nombreuses femmes trouvent la stimulation de cette zone extrêmement voluptueuse.

Le premier auteur à avoir décrit cette sensibilité est Ernst Graffenberg dans les années 1950, et il pensait clairement que cette sensibilité était liée à l'urètre (le petit canal qui vide la vessie). Aujourd'hui, malgré de nombreuses publications, la situation n'a que peu évolué. Les experts préfèrent dénommer cette zone « complexe clitorido-urétro-vaginal », signifiant ainsi qu'il est difficile de spécifier exactement ce qui est stimulé, tout en admettant que l'association d'une stimulation des branches internes du clitoris, de la paroi vaginale et de l'urètre procure des sensations voluptueuses.

 

A lire aussi
> L'anatomie du clitoris
> Enfin des images du point G ! 
> Comment atteindre l'orgasme ? Lles conseils du gynécologue
 


publicité