publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le point G chez l'homme : ça existe !

Publié par : rédaction Onmeda (08. février 2017)

© Shutterstock

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le point G n'est pas une prérogative réservée aux femmes : l’homme aussi possède, outre les zones érogènes que l’on lui connaît, une autre zone extrêmement sensible aux stimulations sexuelles.

Alors que l’on parle beaucoup ces dernières années du légendaire point G féminin, le point G masculin semble un secret bien gardé. Peut-être parce que ce point n’a, de prime abord, rien de très « sexy » ? Et pour cause, le point G chez l'homme, ce n'est rien d'autre que… la prostate ! C'est la raison pour laquelle on parle également de « point P ».

La prostate est une glande faisant partie de l’appareil génital masculin. Ainsi, tous les hommes possèdent une prostate (et donc un point G), à moins qu’elle n’ait été enlevée par intervention chirurgicale pour des raisons médicales. De la taille d’une noix, la prostate se situe donc à l’intérieur du corps (contrairement aux autres organes sexuels masculins comme le pénis ou les testicules), et plus précisément en-dessous de la vessie : la prostate entoure la partie de l'urètre qui reçoit l'urine évacuée de la vessie. A l’arrière, la prostate touche la paroi de l'intestin postérieur (rectum).

Cette zone érogène est particulièrement stimulante pour Monsieur, alors même qu'on a tendance à la négliger, voire à l’oublier. Pourquoi ? Peut-être parce que l’on ne peut atteindre – et stimuler – la prostate qu’en passant par l’anus. Un détail qui ne séduit pas forcément tout le monde.

La prostate est une glande faisant partie de l’appareil génital masculin. Elle se situe en-dessous de la vessie.

Pour intégrer cette zone sensible dans le jeu sexuel, il faut donc passer une certaine barrière psychologique : celle de laisser approcher le ou la partenaire jusque cette partie très intime. Ce n’est pas toujours chose facile : pour les uns, le simple fait de toucher à cet endroit - généralement associé à des fonctions autres que sexuelles - est tabou. Pour les autres, le contact est tout simplement désagréable voire douloureux. Et puis, certain(e)s n’ont jamais considéré l’éventualité de l’existence d’un point G chez l’homme...

Mais alors, comment stimuler ce point P ?

Maintenant que nous savons où se trouve le point G au masculin, et comment l'atteindre, se pose la question : comment se servir de ces nouvelles connaissances pour procurer du plaisir à Monsieur ?

Pour atteindre la prostate, le point G de l’homme, il faut glisser un doigt (ou un vibromasseur anal) dans l’anus pour stimuler la prostate à travers le rectum. La glande du désir se situe quelques centimètres derrière l’anus, en direction du périnée ou des testicules. 

Vous hésitez ? Alors dites vous qu'un simple massage prostatique peut déclencher chez Monsieur un orgasme avec éjaculation. Certains hommes affirment même que l’orgasme par stimulation prostatique serait même plus intense que l’orgasme provoqué par la stimulation de la verge. Mythe ou réalité ? Une chose est sûre : ce massage érotique est largement apprécié par les hommes (qui en ont fait l'expérience). Ensuite, tout est une histoire de goût et de préférences personnelles, comme dans toutes les pratiques sexuelles.

Ainsi, on peut essayer plusieurs formes de stimulation pour appréhender le point G chez l'homme : massage rythmique, pression constante ou caresses tout en douceur peuvent stimuler cette glande sensible et provoquer le plus grand plaisir. Il n'y a pas de limites à votre imagination. Tout ce qui plaît est permis.

Mais attention ! Une trop forte sollicitation du muscle du sphincter ou un manque de délicatesse dans les mouvements peuvent provoquer des blessures. Une trop forte stimulation ou l'utilisation d'objets inappropriés (pointus ou de taille inadaptée par exemple) peuvent également endommager la paroi intestinale.

Notre conseil : allez-y en douceur, prenez votre temps et... pensez au lubrifiant ! Ainsi, vous avez les meilleures chances de transformer le massage prostatique en une expérience sensuelle et intense.

Sources :
Informations en ligne du dictionnaire Pschyrembel: www.pschyrembel.de
Weber, U. : facts about Sex – Das Lexikon. Loewe Verlag, 2008
Hooper, A. : Sex: Alles, was Sie wissen wollen. Dorling Kindersley, 2007

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Sexualité, Libido et troubles sexuels ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> En savoir plus sur les zones érogènes chez l'homme
> 7 huiles de massage aphrodisiaques pour atteindre le 7e ciel
> Sex toys : comment choisir ces amours de jouets ?
> Les clés d’une sexualité épanouie
> Aliments aphrodisiaques : comment booster la libido ?
> En savoir plus sur les organes sexuelles masculines


publicité