publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le missionnaire

Publié par : rédaction Onmeda (27. avril 2016)

Lecture réservée aux adultes.

S'il est un grand classique en amour, c'est bien la position du missionnaire. Position sexuelle la plus naturelle, en face à face, le missionnaire est la position des premières fois... mais aussi des suivantes.

Le missionnaire, mode d'emploi

La femme est dessous, allongée sur le dos. L'homme est allongé sur elle, en prenant appui sur ses genoux ou ses coudes afin de ne pas peser de tout son poids, positionné entre ses cuisses, l'homme pénètre alors la femme.

Pour l'anecdote, le nom de cette position serait lié à son conseil lors de l'évangélisation de certaines peuplades. C'est également, selon diverses Églises, la position sexuelle la plus favorable à la procréation ; elle était donc scrupuleusement pratiquée par les missionnaires protestants qui évangélisèrent le sud du Pacifique.

Ce que cette position sexuelle stimule

La position du missionnaire stimule plus le sexe de l'homme que celui de la femme. La femme subit la pénétration et l'inclinaison du pénis dans son vagin sans pouvoir réellement jouer dessus. Si sa marge de mouvement est mince, elle peut tout de même bouger son bassin, changer la position de ses jambes afin d'obtenir une meilleure stimulation, du clitoris notamment.

De plus, si votre partenaire possède une bonne technique, une stimulation du point G et des parois vaginales est possible.

Dans la position du missionaire, les hommes ont un contrôle total de leur mouvement contrairement à la position Andromaque. La pénétration peut s'avérer lente ou rapide, profonde ou superficielle... c'est la position idéale pour ceux qui aiment varier à leur guise les rythmes et profondeurs.

Le missionnaire est l’une des positions préférées des hommes et des femmes. Si cette position obtient tant de suffrages, c'est aussi parce qu'elle permet un réel échange sensuel entre les partenaires : les corps sont en contact sur toute leur longueur, on peut se regarder dans les yeux et s'embrasser fougueusement.

Pour les adeptes des sensations fortes, la position du missionnaire peut paraître trop statique, trop classique ; son aspect routinier, son manque de fantaisie peut faire fuir les plus imaginatifs.

Cette position a aussi certains désavantages : les hommes ayant tendance à éjaculer un peu trop vite auront du mal à se retenir dans cette configuration justement trop stimulante pour l'homme.

Enfin, la femme pourra regretter de ne pas être assez active et de ne pas ressentir une stimulation suffisamment forte, notamment sur le clitoris. A elle de faire comprendre à son partenaire qu'une multitude d'autres positions existent...

A lire aussi nos dossiers :
> Position Andromaque
> Sexualité : comment en parler à son conjoint ?.
> Un traitement pour mieux stimuler le point G ?.
> Quand le désir se fait attendre...


publicité