publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Aspartame : pas de risques apparents

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. décembre 2013)

L'aspartame ne présenterait aucun danger quand il est absorbé à des doses habituelles de consommation. C'est la conclusion du rapport de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), après un examen rigoureux des travaux scientifiques effectués dans ce domaine. L'aspartame est un édulcorant qui a un pouvoir sucrant, sans avoir l'inconvénient d'apporter des calories (contrairement aux sucres). Il est utilisé dans de nombreux produits alimentaires "diet"...

Les experts qui ont travaillé sur ce sujet, ont conclu qu'une dose journalière de 40 mg/kg de poids corporel/jour n'a pas de conséquence néfaste pour la santé. Ils ont également conclu que l'aspartame n'entraînait pas de dommage pour le cerveau, ni le système nerveux et qu'il n'affectait pas le comportement ou les fonctions cognitives chez les enfants et les adultes. En ce qui concerne la grossesse, il n'existerait pas de risque pour le développement du foetus.

D'après l'EFSA, on ne doit pas s'inquiéter...
Cependant, chez les patients souffrant d'une phénylcétonurie (PCU), l'EFSA confirme que l'aspartame est déconseillé. La phénylcétonurie est un trouble métabolique pour lequel l'absorption de certains acides aminés (dont ceux présents dans l'aspartame) est fortement déconseillée.

" Cet avis représente l'une des évaluations les plus exhaustives des risques associés à l'aspartame jamais entreprise. C'est un pas en avant qui permettra de renforcer la confiance des consommateurs...", a déclaré la présidente du groupe scientifique de l'EFSA sur les additifs alimentaires et les sources de nutriments ajoutés aux aliments, Alicja Mortensen.

Source : Communiqué de l'EFSA, 10/12/2013.


A lire aussi :
> Boissons light et diabète
> Glycémie à jeun
> Les calories
> Index glycémique

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité