publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le cholestérol

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. décembre 2015)

© Jupiterimages/Photos.com

Coupable ! Désigné ennemi public numéro un de nos artères, le cholestérol a bien mauvaise presse. Et l'offensive anti-cholestérol est générale, des pouvoirs publics qui multiplient les messages d'information aux industriels de l'agro-alimentaires qui vendent des margarines et yaourts censés faire diminuer le taux de cholestérol...

Cet article met en avant et repend les dernières recommandations ofificielles des principales agences de santé françaises et européennes, sans entrer dans la polémique lancée par certains médecins dont les prises de position restent très critiquées.

Le cholestérol est un élément nécessaire à la vie, mais sa présence en excès dans le sang peut entraîner des maladies cardio-vasculaires graves. Tout le monde devrait connaître son taux de cholestérol et consulter s'il est trop élevé. En réalité, les choses sont un peu plus subtil, car tout dépend surtout de 2 fractions du cholestérol : le LDL-cholestérol (que l'on nomme le mauvais cholestérol) et le HDL-cholestérol (le bon cholestérol). Lire plus loin pour quelles raisons on les nomme ainsi...

Ce que l'on appelle le cholestérol total correspond à peu de chose près au LDL et HDL-cholestérol.

Quand on parle cholestérol, on pense aussi aux médicaments qui n'ont pas toujours bonne presse, en particulier les statines. Plus loin, nous faisons le point sur ces médicaments anti-cholestérolémiants.

Mais avant d'envisager de prendre des médicaments, les règles diététiques sont importantes si l'on doit diminuer un taux de cholestérol trop élevé dans le sang.

Un élément vital...


Le cholestérol est une graisse, un lipide, nécessaire au bon fonctionnement de notre corps. C'est un des composants de nos cellules (en particulier il entre dans la composition des membranes cellulaires), et il intervient aussi dans la synthèse de certaines hormones. C'est d'ailleurs notre organisme, principalement le foie, qui produit près des deux tiers de notre cholestérol. Le dernier tiers provient de l'alimentation.

...mais dangereux en excès


Quand il est présent en trop grande quantité dans le corps, le cholestérol - le principal coupable est l'augmentation du LDL-cholestérol - est à l'origine de la formation de plaques d'athéromes (athérosclérose). Ces plaques de graisses s'accumulent sur la paroi des artères qui se bouchent petit à petit. Selon les artères atteintes, différentes maladies peuvent apparaître ; angor ou infarctus du myocarde pour les coronaires, accident vasculaire cérébral pour les artères du cerveau, artérite oblitérante des membres inférieurs (AOMI) pour les artères des jambes...

Comment savoir si on a trop de cholestérol ?

Pour savoir s'il l'on a trop de cholestérol, un seul moyen : la prise de sang (à faire après 12 heures de jeûne). En effet, généralement aucun symptôme ne permet de se rendre compte d'un excès de cholestérol (hypercholestérolémie). Sauf, par exemple : un xanthelasma qui se manifeste par des tâches jaunâtres légèrement surélevées sur les paupières, et qui peut provenir d'un excès de cholestérol.

Le résultat de l'analyse sanguine indiquera si le taux de cholestérol est trop élevé. Et parmi les chiffres à vraiment considérer le plus important est certainement le taux de LDL-cholestérol. En réalité, ce chiffre est à évaluer en fonction de l'âge et des facteurs de risques cardio-vasculaires (tabagisme, sexe, diabète, sédentarité, antécédent familial de maladie cardiovasculaire...).


publicité