publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La chrononutrition : Comment ça se passe ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. novembre 2015)

Pour entreprendre un régime chrononutritif, il faut être organisé ! Car cette méthode, très codifiée, impose de consommer tel ou tel aliment à un repas précis et d'en bannir d'autres. Voici un peu comment pourrait se dérouler une journée type :

Menu type de la chrononutritrion

> Le petit déjeuner.
Plutôt copieux et gras, car le matin, le corps sécréterait des enzymes « gourmandes » en lipides et protéines.

Au menu : du fromage ou tout autre produit laitier (fromage blanc, yaourt, lait...), du beurre, des protéines (oeufs, jambon blanc ou de dinde), des sucres lents pour tenir la matinée ( pain ou céréales complètes), et bien sûr une boisson (thé, café...) pour hydrater l'organisme.

À éviter : les sucres rapides, confiture, miel...

> Le déjeuner.
L'organisme faisant des réserves pour le reste de la journée, les enzymes seraient alors « friandes » de sucre, d'amidon, et de protéines. Le plat unique est par exemple une bonne idée, s'il est bien composé.

Au menu : de la viande ou du poisson en quantité suffisante, des féculents (type pâtes, riz, blé, semoule...), et des légumes pour les fibres, indispensables au bon fonctionnement du transit intestinal. Les légumes sont aussi riches en vitamines et minéraux.

À éviter : les desserts sucrés. Ils seraient mal assimilés.

> Le goûter.
Il est recommandé en chrononutrition. En effet, ce repas permet de « recharger » rapidement ses batteries.

Au menu : des fruits, en jus, frais ou oléagineux (noix, noisettes, amandes...) mais aussi du chocolat, noir de préférence.

À éviter : les aliments à base de sucre raffiné (biscuits, barres de céréales ou barres chocolatées...).

> Le dîner.
Il doit être léger car l'organisme sécréterait moins d'enzymes en se préparant pour la nuit. Le métabolisme ralentit, l'assimilation des aliments aussi. Cette méthode propose de privilégier les fibres et les protéines pour le maintien de la masse musculaire.

Au menu : des légumes sous toutes leurs formes (soupes, cuits, ou crus en crudités...), du poisson ou des fruits de mer (excellents car riches en oligo-éléments), ou encore de la viande, plutôt maigre le soir.

À éviter : le fromage et les desserts sucrés. Ils seraient directement stockés.

 

Quelques conseils 

> Le soir, vous pouvez consommer une certaine quantité de féculents, sous forme de pain, de pâtes, de riz... Ils favorisent l'endormissement et évitent de se réveiller complètement affamé le matin.

> Si la chrononutrition est envisagée dans le cadre d'un régime amaigrissant, mieux vaut alors choisir des viandes maigres (viandes blanches, type volailles) mais aussi du jambon, du lapin...

> Les poissons gras (saumon, thon, sardines...) peuvent également être privilégiés, car ils apportent des acides gras essentiels (les fameux oméga-3).

 

Pour en savoir plus : Mincir sur mesure grâce à la chrononutrition, du Dr Alain Delabos, Albin Michel, 2007. Obésité : Bilan et évaluation des programmes de prévention et de prise en charge, Inserm, 2006.

 

A voir aussi notre vidéo : Comment stabiliser son poids après un régime ?

Pour ne pas regrossir après un régime

 A lire aussi nos dossiers : 
> Comment faire pour maigrir : d'abord écouter son corps !
> Le danger des régimes
> Maigrir avec la micronutrition 

 

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité