publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

A quoi servent les compléments alimentaires ? : Les conseils d'un nutritionniste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (13. octobre 2011)

Les conseils du professeur Ambroise Martin, professeur de nutrition à la faculté de médecine de Lyon.

Est-ce que nous avons vraiment besoin de prendre des compléments alimentaires ?

Rarement. Si nous mangeons bien équilibré, tout ce dont nous avons besoin se trouve dans nos assiettes. On peut rencontrer des carences dans nos pays industrialisés, mais c'est très rare.
Sauf, peut-être des carences en vitamine D, chez les personnes qui ne s’exposent jamais au soleil ou dont les habits les abritent totalement du soleil. A ce moment-là, ce ne sont pas les compléments alimentaires qui seront utiles, mais un traitement médical. Cependant, une fois que l’on a dit que nous n’en avions pas besoin, ça n’empêche pas qu’il existe un marché, avec une réelle demande. Dire que l’on n’en a pas besoin ne sert donc à rien.
En revanche, ce qui est utile est de savoir faire le tri dans tous les produits qui sont proposés. Ce que l’on trouve en pharmacie ou en parapharmacie a été généralement validé et contrôlé. Si cela ne sert pas forcément à grand-chose, au moins, ça ne fait pas de mal. Ou, pour l’instant, rien ne prouve, ni que ça fait du bien, ni que ça fait du mal.

Mais on dit que des compléments alimentaires sont utiles pour lutter contre certaines maladies...
On a dit que certains compléments alimentaires pouvaient prévenir les risques de cancer, par exemple. Il faut savoir que rien n’est prouvé en la matière et le Fonds mondial de recherche sur le cancer n’en recommande pas la consommation dans ce but. Ce que l’on constate, pour l’instant, c’est que ce n’est pas efficace. Les compléments alimentaires, actuellement, c’est un vaste fourre-tout. Il est important de faire un peu de tri dans tout ça.
Ne pas confondre ce qui relève de la nutrition et ce qui relève des médecines alternatives. Dans tous les cas, il faut garder un peu de sagesse : les besoins de notre organisme sont comblés par une assiette équilibrée.
Les carences sont rares, sauf dans le cas de personnes qui font des régimes à répétition, par exemple ou qui ont des habitudes alimentaires particulières.

De quoi faut-il se méfier ?
Il faut faire attention aux plantes. Attention, notamment aux nouveautés. Avec les plantes, on est à la limite de la nutrition et de la médecine parallèle. Si quelqu’un vous dit qu’il peut soigner le cancer avec un régime par les plantes, méfiez-vous.
Une nouvelle réglementation européenne très stricte est en train de se mettre en place pour encadrer le discours santé (« allégations ») porté par les aliments et les compléments alimentaires : seules les allégations reconnues comme scientifiquement justifiées par l’autorité européenne de sécurité des aliments pourront être utilisées, ce qui devrait entraîner un bouleversement majeur dans cette filière !

Risque-t-on des surdosages ?
Oui. Bien sûr. Il est nécessaire de bien respecter les doses indiquées. Il faut prendre garde à ce que l'on avale, surtout si on en associe plusieurs produits, alors avec certains cocktails de produits, vous pouvez vous retrouver en surdosage. C’est prendre un risque. On cherche à être plus en forme, à avoir une meilleure santé, et on risque de trouver l’inverse.
Cela dit, si l’on en consomme, alors que l’on n’est pas carencé, sans surdosage, cela ne pose pas de problème. Cela n’a pas d’effet négatif. Tant que l’on ne dépasse pas les doses indiquées.

>> Vous voulez réagir ? Apporter votre témoignage ? Rendez-vous sur notre FORUM.

Le Pr Ambroise Martin, professeur de nutrition à la faculté de médecine de Lyon

Le Pr Ambroise Martin, professeur de nutrition à la faculté de médecine de Lyon : "Si nous mangeons bien équilibré, tout ce dont nous avons besoin se trouve dans nos assiettes."

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité